Note entreprises n°9 - 29 mars 2018

22 Mars : et après ?

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les informations des différentes régions indiquent un bon niveau de mobilisation mais pas de raz-de-marée. La présence de cortèges FSU plus nombreux semble indiquer une remontée des mobilisations dans l’Education nationale, même si le nombre de grévistes n’a pas évolué depuis la journée du 10 octobre. En fait, là comme partout, c’est surtout la disparité des situations qui frappent, avec des endroits très mobilisés et d’autres beaucoup moins au sein d’une même branche de la Fonction publique. Il reste manifestement du monde à convaincre qu’il est possible de gagner. Ce qui correspond également au très faible nombre d’AG locales qui se sont tenues le 22. Ceci étant, il faut aussi noter que le 22 mars est du même niveau, voire plus, que le 10 octobre dernier, alors que CFDT et UNSA n’appelaient plus. Par ailleurs, à quelques exceptions près et en dehors du cas spécifique de la SNCF, la journée du 22 est restée circonscrite à la Fonction publique, dans le cadre de l’appel intersyndical.

Lire en pdf
 
☰ Accès rapide
Retour en haut