Action directe : Liberté pour Nathalie Ménigon !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Nathalie Ménigon, militante d’Action directe, emprisonnée depuis 17 ans et condamnée par une cour d’assises spéciale à la réclusion à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 18 ans, pour les assassinats du général René Audran, inspecteur général de l’armement et du patron de Renault, Georges Besse, est aujourd’hui entre la vie et la mort dans les geôles de l’État français. Victime de deux accidents vasculaires cérébraux, son état de santé est aujourd’hui incompatible avec un maintien en détention qui équivaudrait de fait à un rétablissement de la peine de mort. C’est pourquoi Alternative libertaire exige la libération de Nathalie Ménigon, comme de tou(te)s les détenu(e)s dont l’état de santé le justifie. Les activités passées de Nathalie Ménigon ne sauraient en aucun cas justifier la vengeance d’un État qui a appliqué cette même loi, dite « loi Kouchner », au criminel contre l’humanité Maurice Papon.

Alternative libertaire

 
☰ Accès rapide
Retour en haut