français

Alternative libertaire : qui sommes-nous ?

Version imprimable de cet article Version imprimable



Pour en savoir plus :


Alternative libertaire (AL) est une organisation communiste libertaire française fondée en 1991.

AL s’inscrit dans la continuité de l’anarchisme-communisme et du mouvement ouvrier anti-autoritaire tel qu’il a existé depuis la Première Internationale. C’est-à-dire pour une politique fondée sur l’action directe des classes et groupes sociaux dominés, dans une finalité anticapitaliste, révolutionnaire et autogestionnaire.

AL revendique l’expérience des révolutionnaires qui, dans le contexte politique de leur époque, ont partagé cette préoccupation.

  • Bakounine et ses partisans au sein de la Première Internationale ;
  • les syndicalistes révolutionnaires de la CGT française d’avant 1914 ;
  • la Makhnovstchina et la Plate-forme organisationnelle des anarchistes russes en exil ;
  • l’anarcho-syndicalisme espagnol, l’expérience de la révolution sociale de 1936 et particulièrement l’action du groupe des « Amis de Durruti » ;
  • la Fédération communiste libertaire (FCL) et le Manifeste communiste libertaire de Georges Fontenis en 1954 ;
  • l’Union des travailleurs communistes libertaires (UTCL), les travaux de Daniel Guérin et Le Projet communiste libertaire de 1986.

A des degrés divers, malgré leurs inévitables erreurs et leurs limites, ces expériences ont constitué des étapes importantes dans l’élaboration d’un mouvement communiste libertaire contemporain.

Aujourd’hui Alternative libertaire développe une politique sur trois niveaux :

  1. le développement du courant communiste libertaire ;
  2. la construction de fronts anticapitalistes permettant de réunir toutes celles et tous ceux qui souhaitent riposter sur cette base aux attaques patronales et gouvernementales ;
  3. la construction d’un Front social des mouvements sociaux, pour donner une existence politique à la « gauche de la rue » contre la gauche gouvernementale.

Les militantes et les militants d’AL sont notamment investis dans les luttes en entreprise et le syndicalisme à la CGT ou à SUD (parfois à la CNT), dans les luttes contre le chômage, pour le droit au logement, écologistes, et dans les luttes contre le patriarcat. Alternative libertaire s’efforce de relier ces luttes dans la société actuelle à une perspective de rupture avec le capitalisme et l’État.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut