Lire : Bellani, « Indios sans roi. Rencontres avec des femmes et des hommes du Chiapas »

Version imprimable de cet article Version imprimable


L’armée zapatiste de libération nationale (EZLN) a quitté les pages des grands médias. Cette rupture a été assumée par les zapatistes qui ont choisi de travailler avec les médias indépendants, militants et alternatifs.

La publication de Indios sans roi. Rencontres avec des femmes et des hommes du Chiapas d’Orsetta Bellani s’inscrit dans ce choix. Ce titre étrange - Indios sans roi - vient d’une citation de l’écrivain Eduardo Galeano racontant la surprise des conquérants espagnols face aux communautés Mayas qui élisaient leurs leaders parmi ceux qui savaient le mieux écouter.

«  Cet ouvrage qui a par bien des aspects la forme d’un carnet de route, nous rapproche au plus près des communautés zapatistes. Les personnes qui ne seraient pas informées sur l’insurrection zapatiste y trouvent des éléments pour remonter aux origines du mouvement tandis que les autres y puisent des information actualisées…  » (extrait de la préface).

Le livre revient d’abord sur l’avant 1994 et la naissance du mouvement insurrectionnel. Cette partie s’achève sur la disparition du sous commandant Marcos avant sa réapparition sous le nom de Galeano.

Les habitants de San Sebastián Bachajón quelques jours après la récupération de leur territoire - (c) Orsetta Bellani

Au fil des chapitres sont abordées ensuite les questions de pouvoir, de libération de la femme, de la justice, de l’éducation, de la santé, telles qu’elles sont pratiquées dans les communautés zapatistes. C’est au travers de rencontres que nous apprenons des hommes et des femmes engagé.es au quotidien ce que signifie la construction de l’autonomie. Orsetta Bellani aborde également des sujets moins connus comme la «  banque zapatiste  » ou l’attrait auprès des jeunes zapatistes de la migration aux Etats-Unis. Mais Orsetta n’oublie pas non plus la contre-insurrection et la violence qui frappent les communautés en résistance.

De nombreuses photos en noir et blanc parsèment ce livre court pas cher et qui se révèle indispensable pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur le mouvement zapatiste.

Marcos

  • Orsetta Bellani, Indios sans roi. Rencontres avec des femmes et des hommes du Chiapas, Atelier de création libertaire, 2017, 150 pages, 10 euros.
 
☰ Accès rapide
Retour en haut