Cinéma : Plà, « La Zona, proprièté privée »

Version imprimable de cet article Version imprimable


A Mexico, trois adolescents des quartiers pauvres pénètrent dans la Zona, une résidence entourée de murs et protégée par des gardes armés. Ils cambriolent une maison mais cela tourne au drame. Plutôt que de prévenir la police, les résidentes et résidents décident de se faire justice eux-même. La chasse à l’homme commence.

La Zona, propriété privée est un film politique au sens où il donne à voir la réalité de ces ghettos de riches, mais aussi la violence de classe des possédants lorsqu’ils se sentent en danger.

Il y a un paradoxe entre cette volonté de mettre des murs pour se protéger de la violence des rues de Mexico et la barbarie dans laquelle est plongée la Zona dès lors qu’un élément perturbateur entre. Ce mur comme frontière entre sécurité et violence a la même signification politique que ceux qui sépare les États-Unis du Mexique ou Israël des territoire palestiniens.

Leïla

 
☰ Accès rapide
Retour en haut