Forum de l’écologie radicale, le 8 juin à Montreuil

Version imprimable de cet article Version imprimable


Coorganisées par Alternative libertaire, les rencontres « Climat social » vont confronter les propositions de différents courants politiques qui se revendiquent de l’écologie radicale et qui appellent à une révolution économique, sociale et culturelle pour en finir avec le capitalisme.

« Évoquer l’écologie, c’est comme parler du suffrage universel et du repos du dimanche : dans un premier temps, tous les bourgeois et tous les partisans de l’ordre vous disent que vous voulez leur ruine, le triomphe de l’anarchie et de l’obscurantisme. Puis, dans un deuxième temps, quand la force des choses et la pression populaire deviennent irrésistibles, on vous accorde ce qu’on vous refusait hier et, fondamentalement, rien ne change. C’est pourquoi il faut d’emblée poser la question franchement : que voulons-nous ? Un capitalisme qui s’accommode des contraintes écologiques ou une révolution économique, sociale et culturelle qui abolit les contraintes du capitalisme et par là même, instaure un nouveau rapport des hommes à la collectivité, à leur environnement et à la nature ? Il vaut mieux tenter de définir, dès le départ, pour quoi on lutte et pas seulement contre quoi. »

André Gorz

Pour envisager en commun ce « pourquoi on lutte », les rencontres Climat social aborderons les visions et propositions de différents courants qui se revendiquent de l’écologie radicale et qui appellent, comme André Gorz en son temps, à une révolution économique, sociale et culturelle. Seule une telle révolution peut nous sortir de la crise écologique, sociale et économique actuelle, que le capitalisme a provoquée et qu’il ne pourra résoudre.

A Comme Vous Émoi, 5 rue de la Révolution, Montreuil (métro Robespierre)


PROGRAMME

1Oh-12h : Table ronde sur l’écologie radicale

Visions croisées entre décroissance, écosocialisme, écologie sociale et libertaire (avec la présence, sous réserve, de Jean-Pierre Tertrais, Vincent Gerber, Michel Lepesant).

14h-16h : Comment aborder la transition écologique dans le monde du travail et de la production ? quelle intervention des salarié-e-s ?

Désindustrialisation, reconversions, relocalisations, antiproductivisme. Avec : CGT-forêt, Confédération paysanne, Sud-chimie (Fralib), Sud-Énergie.

16h30-18h30 : Écologie : comment lutter, comment agir ?

Bilan de l’écologie « politique », stratégies de lutte d’une écologie radicale aujourd’hui (avec la participation des collectifs en lutte, contre l’extractivisme et les gaz de schiste, les grands projets inutiles et imposés, le nucléaire, etc.).

18h30 : Apéro

À l’initiative de militant-e-s de l’écologie radicale membres d’Alternative libertaire, des Amis de la Confédération paysanne, des Amis de la Terre, d’Ensemble, du NPA, du Mouvement des objecteurs de croissance, et des collectifs de lutte.


Appel pour un Forum de l’écologie radicale
 
☰ Accès rapide
Retour en haut