syndicalisme

Deliveroo : pas de pourboire, mais des sous pour la grève !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un coup de main pour les coursières et les coursiers bruxellois de Deliveroo, en grève pour leurs droits ! Le précariat s’organise et riposte !

Cela fait maintenant deux soirs que les coursiers de Deliveroo se sont mis en grève pour faire respecter leurs droits. La multinationale essaie de détériorer leurs conditions de travail pour agrandir leur chiffre d’affaires. La grève à l’heure de l’ubérisation est difficile, chaque jour est un manque à gagner pour des coursiers déjà très précaires. C’est pourquoi nous voulons les soutenir en organisant une caisse de grève qui va donner la capacité à ceux qui luttent de tenir jusqu’à l’obtention de leurs revendications.

Il ne faut jamais oublier qu’ils ne combattent pas uniquement pour leurs propres conditions de travail mais pour celles de l’ensemble des travailleuses et travailleurs. En effet, ces entreprises essaient de réinstaurer le tâcheronnage (le paiement à la pièce), pratique qui avait disparue depuis la fin du XIXe siècle !

Pour rappel voici leurs revendications :

  • Les coursiers devraient être salariés de Deliveroo ;
  • Dans l’immédiat, les coursiers doivent pouvoir choisir d’être salariés par Smart ou indépendant ;
  • Ils doivent bénéficier d’un revenu horaire minimum ;
  • Ils doivent être traités de manière égalitaire et sans discrimination ;
  • Il faut qu’un comité de concertation entre les coursiers et Deliveroo soit mis en place.

L’une des premières conquêtes sociales fut justement le droit fondamental à un contrat de travail qui apporte une protection travailleurs. Deliveroo leur refuse aujourd’hui ce simple droit en essayant de leur imposer un statut d’indépendant. Nous ne pouvons pas rester passif.

Montrons nous solidaires avec ceux qui luttent et mettons fin aux pratiques de Delivoyous.


Lire aussi :


Trois manière de les soutenir financièrement :

  1. Faire un versement sur la cagnotte en ligne via le lien suivant ;
  2. Faire un virement sur le compte de l’Union syndicale étudiante :
    • Union syndicale étudiante
    • Numéro de compte : BE12 3630 7583 0192
    • Communication : « soutien coursiers »
  3. En liquide dans les caisses se trouvant sur des lieux qui soutiennent la grève.

Alternative libertaire Bruxelles

 
☰ Accès rapide
Retour en haut