AL de juin est en kiosque !

Edito : Macron, un roi de verre

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les patrons et les éditorialistes se pâment devant le carrosse présidentiel : voilà leur nouveau roi. Pierre Gattaz n’a-t-il d’ailleurs pas affirmé être « sur un nuage » depuis l’élection du monarque ?

La cour de ce dernier ne tarde pas à s’étoffer du cortège de tous et toutes les opportunistes qui vendraient père et mère pour un peu de distinction. Mais un tire-au flanc homophobe comme directeur, un politicien roublard, repus et content de soi, comme second ou un producteur de télévision comme ministre de l’Écologie ne font qu’un pitoyable attelage fragile et branlant.

Le jeune monarque n’est le gagnant que d’un concours de circonstance. Son opposition électorale est fragmentée : l’extrême droite, c’est la bonne nouvelle, risque la déchirure et la guerre de chefs ; à gauche, les tambouilles électorales ont comme d’habitude alimenté les divisions. Mais ça ne suffira pas pour construire une popularité. Car personne n’est dupe, et Macron est un Président mal élu. Son projet est celui de la bourgeoisie, dans la continuité de ce qu’il s’est déjà fait.

Et majoritaires sont ces adversaires.

Cette fois, l’attentisme ne sera pas de la partie car nombreux et nombreuses sont celles et ceux qui veulent en découdre et la colère populaire exprimée sous toutes ses formes lors de cette élection ne pourra plus refluer.

Alternative libertaire, le 1er juin 2017


Ou trouver notre journal en kiosque près de chez vous ?


— image : cc demeure du chaos

 
☰ Accès rapide
Retour en haut