AL d’avril est en kiosque !

Edito : un système à bout de souffle

Version imprimable de cet article Version imprimable


La campagne présidentielle condense tous les éléments d’un système sur la fin : les affaires s’accumulent chaque jour et les vestes se retournent au gré des sondages.

Le Grand Guignol continue et ça n’étonne guère plus personne : on connaît déjà le jeu réchauffé de ces vieux acteurs. On connaît leurs empathies simulées, leurs fausses convictions et le petit jeu des débats convenus. La nouveauté, cette fois, c’est que la partie se jouera sans doute aux législatives, avec des recompositions politiciennes qui sonneront le glas du bipartisme en France. Le délitement, c’est maintenant !

Si l’on s’écarte des noyaux de fans irréductibles qui, ici ou là, s’excitent, on remarquera qu’une curieuse indifférence règne. Il est vrai que les orientations politiques du prochain gouvernement sont déjà connues car quoi qu’il en soit, les capitalistes tiendront encore les rênes. Il est vrai également que plus grand monde ne croit à ce spectacle.

La démocratie représentative n’est qu’un mot alimenté par les leçons d’éducation civique lénifiantes de quelques prêtres. Elle ne représente guère plus personne sinon les intérêts des puissants. Mais en revanche l’aspiration à la démocratie est une réalité parmi les exploité.es.

Une réalité qui ne demande qu’à exploser.

Alternative Libertaire, le 29 mars 2017

— image : cc cactusbeetroot


Ou trouver notre journal en kiosque près de chez vous ?

 
☰ Accès rapide
Retour en haut