G20 : répression pour protéger le capitalisme.

Version imprimable de cet article Version imprimable


A l’heure où les ravages du capitalisme se font de plus en plus visibles, à l’occasion de la crise financière muée en crise économique et aujourd’hui en Europe en crise des finances publiques qui plonge les peuples dans la misère les uns après les autres, les pouvoirs en place ne répondent à la colère du peuple que par la répression.

C’est ce qu’on a pu voir lors du G20 qui s’est tenu ce week-end à Toronto, où des interventions policières violentes, parfois arbitraires parfois ciblées, ont conduit à l’incarcération de 900 de nos camarades. Face à la mobilisation (jusqu’à 20000 personnes dans la rue), les forces de répression ont essayé d’instaurer un climat de terreur pour décourager, sans succès, les manifestants de faire entendre leur voix.

Le G20 est une institution destinée uniquement à préserver les intérêts des classes dirigeantes des pays riches et des pays émergents, c’est-à-dire les intérêts des capitalistes, et la révolte à son encontre est légitime.

Alternative Libertaire soutient tous et toutes les manifestant-e-s qui ont bravé la répression, et réclame la libération de ceux et celles qui sont encore incarcéré-e-s.

Alternative Libertaire, le 2 juillet 2010

 
☰ Accès rapide
Retour en haut