Jouer : Don Eskridge : Résistance

Version imprimable de cet article Version imprimable


L’un des plaisirs que l’on éprouve à se mettre autour d’une table pour jouer à un jeu de plateau provient des interactions avec ses partenaires. Partant de ce constat, certains jeux ont cherché à maximiser les échanges. Résistance de Don Eskridge, propose aux participants et participantes de ne s’aider que de leurs seuls talents théâtraux pour gagner … en équipe. Le jeu commence par vous confier un rôle secret qui vous indique si vous êtes un saboteur menant des missions en vue de destituer un gouvernement autoritaire ou au contraire une taupe de ce dernier. Dès qu’un camp remporte trois missions, il est déclaré vainqueur et les identités sont révélées. Votre objectif sera donc de permettre ou d’empêcher la réussite de ces missions (mais sans griller votre éventuelle couverture). En fonction des résultats des missions, des soupçons pourront s’accumuler sur vos épaules. C’est là qu’interviennent vos talents de rhéteur clamant de bonne foi votre allégeance à la cause, ou au contraire feignant de la servir pour mieux la torpiller.

Sous des allures joviales, Résistance amène à nous interroger sur la place de la parole dans un groupe laissé libre. Il n’est pas rare qu’une partie s’éternise faute de consensus ou qu’un groupe soit mené à sa perte en suivant aveuglément un beau parleur charismatique mais dénué de sens logique. Chacun-e devra donc faire attention aux indices laissés pour savoir déceler le vrai du faux, mais aussi savoir intervenir au bon moment dans la discussion pour apporter son aide au groupe. Le jeu est donc particulièrement intéressant pour apprendre à écouter tout en sachant prendre ses distances avec ceux et celles qui donnent de la voix pour imposer des décisions. Par-delà son thème et ses visuels faussement futuristes, Resistance trouvera un écho chez tous ceux et celles qui s’intéressent aux outils du discours comme moyen de domination.

Nico G (AL Paris Nord-Est)

Résistance de Don Eskridge, Edge, env. 20 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut