Débat

L’histoire des mouvements alternatifs 1936 : Vivre l’utopie ou l’Espagne sous le signe du communisme libertaire

Version imprimable de cet article Version imprimable


Débat organisé dans le cadre du festival Utopie-Dystopie, Samedi 18 Mars de 15H à 17H à Arles à l’église des frères prêcheurs par Alternative Libertaire - Gard.

Présentation du débat :

C’est lors de la Révolution espagnole de 1936 que les libertaires touchent au plus près l’utopie que des générations de militants et militantes avaient porté au quotidien. Une expérience autogestionnaire exceptionnelle se fit jour. Un exemple quasi unique dans l’histoire du mouvement ouvrier international. Sitôt le coup d’État militaire (Pronunciamiento) déclenché par le général Francisco Franco, le 18 juillet 1936, la résistance s’organise. Elle est avant tout le fait des syndicats et des organisations révolutionnaires. Le gouvernement de Frente Popular, élu en février 1936, reste impuissant. En Aragon, dans le Levant, dans une partie de la Castille et surtout en Catalogne, les armées « nationalistes » sont mises en déroute par la seule mobilisation de la classe ouvrière, organisée majoritairement au sein du syndicat libertaire : la CNT. Une révolution sociale et économique, du fait de centaines de milliers de femmes et d’hommes, changea la structure sociale de ces régions selon un modèle de société égalitaire et antiautoritaire.

JPEG - 180.9 ko

lien vers le dossier de presse de festival Utopie-Dystopie

 
☰ Accès rapide
Retour en haut