La viande synthétique dans nos assiettes

Version imprimable de cet article Version imprimable


La Food and Drug Administration, l’agence sanitaire américaine, vient d’autoriser la commercialisation d’un saumon transgénique (AquAdvantage).

Les manipulations ont consisté à récupérer un gêne de la croissance chez un saumon royal pour le faire grossir plus vite, y compris en hiver, grâce à un gêne antigel, tout en mangeant 25 % de moins. Cette merveille est pour l’instant réservée aux États-Unis et l’Europe y est défavorable, car sa position sur les OGM reste inchangée. Mais les risques de voir un saumon transgénique passer entre les mailles du filet sont pourtant bien réels, la pression entre producteurs étant énorme.

Le Canard enchaîné

 
☰ Accès rapide
Retour en haut