Clash Octobre

Le 10 octobre contre le tri à l’entrée en fac

Version imprimable de cet article Version imprimable


Macron vient de signer les ordonnances. Elles facilitent les licenciements. On aura des contrats de merde, et moins de moyens pour faire respecter nos droits face à notre employeur. Et Macron veut aussi imposer une sélection à l’entrée de la fac : même avec le bac tout le monde ne pourra pas rentrer à l’université !

Les ordonnances antisociales de Macron soulèvent l’indignation. Le 12 et le 21 septembre, des manifestations se sont tenues dans toute la France et depuis le 25 septembre, les routiers et les routières se sont mis.es en grève. Pour faire plier le gouvernement, il faut que la grève s’élargisse à d’autres secteurs, mais aussi que la jeunesse s’y mette ! C’est à nous d’encourager le reste des salarié.es précaires, chômeurs et chômeuses à rejoindre le mouvement.

Étudier c’est un droit, pas un privilège

Le gouvernement Macron s’en prend directement à nous : avec la sélection, le bac ne suffira plus pour rentrer à l’université !

C’est pourtant un droit de la jeunesse scolarisée acquis depuis 1968, le perdre serait un énorme recul social. Déjà que beaucoup se sont retrouvé.es sans fac cette année. Et le budget de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a été réduit de plus de 300 millions d’euros, alors que les amphis sont surchargés et qu’on doit s’asseoir dans les escaliers pour suivre le cours. Sans parler de la baisse de l’Aide personnalisée au logement (APL), dont le gouvernement annonce qu’elle sera supérieure à 5 euros... Avec Macron, soit on aura le bac sans pouvoir entrer à la fac, soit on sera étudiant.e dans des conditions précaires en cumulant un travail à côté.


télécharger le pdf

Pour une journée unitaire

Des attaques comme ça, y’en a pour tout le monde : profitons de cette journée de mobilisation interprofessionnelle pour qu’elle soit la plus unitaire et convergente possible ! Rejoignons les profs qui seront fortement en grève dans les lycées. En bataillant chacune et chacun dans son coin on se fera bouffer les unes et les uns !

Face à ces attaques, il faut nous mobiliser massivement, en manifestant dans la rue, en soutenant les grèves et les blocages économiques.

Organisons-nous dans nos facs et dans nos lycées pour riposter à partir du 10 octobre !

 
☰ Accès rapide
Retour en haut