Lettre des communistes libertaires de Seine-Saint-Denis - N°6

Version imprimable de cet article Version imprimable


Lettre des communistes libertaires de Seine-Saint-Denis n°6
Novembre 2009. Version noir et blanc (pour impression).
Lettre des communistes libertaires de Seine-Saint-Denis n°6
Novembre 2009. Version couleur.

La lutte des sans-papiers est celle de tous les travailleurs

Depuis le 12 octobre 2009, des milliers de travailleurs et de travailleuses sans-papiers sont en grève pour obtenir leur régularisation et un changement d’attitude des préfectures et du ministère de l’identité nationale (dit aussi ministère des rafles et des déportations). Ils étaient 2000 le premier jour, principalement en Ile-de-France, et plus de 5000 à mi-novembre. Plus de 1800 entreprises sont concernées.

Ils sont en grève parce que leurs droits de travailleurs et de travailleuses ne sont pas respectés. Dans le bâtiment, le nettoyage, la restauration, la sécurité ou les services à la personne, ces sans-papiers sont indispensables au fonctionnement de l’économie. Ils acceptent les tâches que personne d’autre n’accepte. Pourtant, ils vivent dans l’insécurité permanente, à la merci du moindre contrôle policier et sous la menace de la politique inhumaine du chiffre de Sarkozy et Besson. La plupart d’entre eux payent des cotisations sociales et des impôts. Pourtant, leurs droits sociaux sont baffoués en permanence. Ils sont massivement victimes de marchands de sommeil.

C’est pour que ce scandale cesse qu’ils sont en grève depuis le 12 octobre, soutenus par 11 organisations : CGT, CFDT, Union syndicale Solidaires, FSU, UNSA, Ligue des Droits de l’Homme, Cimade, Réseau Education Sans Frontières, Femmes Egalité, Autremonde et Droits devant !!

Leur lutte est celle de tous les travailleurs et toutes les travailleuses. Ce qu’ils et elles subissent aujourd’hui, c’est ce que le patronat veut tous et toutes nous faire subir demain ! Nous appelons tous les sans-papiers à se mettre en grève et tous les salariés et salariées à les soutenir activement !

Plus d’informations : grevesanspapiers.blogspot.com et www.travailleurssanspapiers.org

Grèves en Seine-Saint-Denis

Au 12/11 :
- Alpha-Service, rue Anizan Cavillon, Le Bourget
- STN, 126 rue de Bondy, Aulnay-sous-Bois
- PAPREC, Le Blanc-Mesnil
- SIFODIAM, 32 rue Sali Carnot, Aubervilliers
- Agence Manpower, av. Paul Vaillant-Couturier, La Courneuve

Luttes en bref

Bondy, 50 rue Michelet : 4 refus de régularisation, 9 dossiers censés avoir une réponse positive en attente depuis des mois... Ca ne peut plus durer ! Les résidents de Michelet-Bondy et leur comité de soutien continuent à se battre pour sortir ces habitants des griffes du marchand de sommeil qui les exploite. Rassemblement à Bobigny le 2/12. Toutes les infos sur michelet-bondy.over-blog.fr.

Drancy, Pizza-Hut : la direction essaye de licencier la déléguée du personnel. Un premier rassemblement a eu lieu le 14/11 devant le restaurant. Alternative libertaire (parmi d’autres) soutient la lutte !

Drancy, Canal-Toys : 5 récepissés, 5 dossiers en cours. La lutte continue !

Défense du service public postal : le 3 octobre, plus de 2 millions de personnes ont voté sur l’avenir de la Poste, dont 97% contre la privatisation. En Seine-Saint-Denis, presque 76000 votes, dont 97% de Non. Mais le gouvernement ne veut rien entendre. Des cartes postales à renvoyer à Sarkozy sont disponibles pour remplir sa boite aux lettres. Rendez-vous dans la rue le 28/11. Plus d’informations sur defense-poste-93.over-blog.com.

Agenda

Mardi 24/11 : grève des postiers et postières contre la privatisation de la Poste.

Samedi 28/11, marché de Bondy (gare RER) : venez nous rencontrer au marché de Bondy où nous vendons le mensuel Alternative libertaire le 4e samedi de chaque mois. Attention, cette vente risque d’être reportée.

Samedi 28/11, Paris : manifestation de défense du service public postal, contre la privatisation de la Poste.

Dimanche 29/11, 14h30, Luxembourg (Paris) : manifestation du réseau Uni-e-s contre l’immigration jetable, pour la régularisation des sans-papiers.

Mardi 1/12, 18h30, Bastille (Paris) : manifestation pour les victimes du Sida et le soutien aux pays pauvres.

Mercredi 2/12, 17h, préfecture de Bobigny : rassemblement de soutien aux résidents du 50 rue Michelet à Bondy, pour la régularisation des derniers cas bloqués par la préfecture.

Samedi 5/12 : moblilisation annuelle des chômeurs et chômeuses.

Samedi 12/12, marché de Noisy-le-Sec : venez nous rencontrer au marché de Noisy-le-Sec où nous vendons le mensuel Alternative libertaire le 2e samedi de chaque mois.

Samedi 12/12, Saint-Denis : fête du quartier de la Gare et braderie solidaire.

Saint-Denis

Depuis la visite médiatique de Hortefeux en septembre dernier, Saint-Denis est sous le feu des projecteurs. Pouvoirs publics et médias feignent de découvrir l’existence du trafic de crack et de la misère sociale qui en découle.

La situation que vit aujourd’hui Saint-Denis et plus particulièrement le quartier de la gare n’est pourtant que le fruit d’une politique menée depuis des années consistant à repousser trafics et consommateurs de drogues en périphérie de Paris puis de plus en plus loin en banlieue sans jamais s’attaquer aux causes de la toxicomanie ni mettre en place de moyens d’aides aux toxicomanes.

Le quartier de la gare est ainsi récupéré par les réactionnaires de tous bords : de Hortefeux à tout ce que compte la ville de Saint-Denis de partisans de vidéo-surveillance, renforcement policier et ... spéculation immobilière.

Face à cela un collectif d’habitantes et d’habitants se met en place sur le quartier. Après avoir relayé la campagne contre la privatisation de la Poste, il se donne pour objectif de réunir régulièrement celles et ceux qui pensent que la première insécurité vécue par les habitants est sociale.

Et dans ce domaine les fronts de lutte ne manquent pas !

Prochain rendez-vous : le 12 décembre pour une fête de quartier et braderie solidaire au profit des coopératives des écoles du quartier.

Noisy-le-Sec

L’Université Citoyenne Populaire de Seine-Saint-Denis organise des cafés citoyens à l’Ambassade de Merlan (rue de Merlan à Noisy-le-Sec). Le premier a eu lieu le 17 novembre sur le thème de l’égalité des chances à l’école. Initiative sympathique. A suivre !

RER B

Les conducteurs et conductrices du RER B ont fait grève à partir du 9 novembre. Non pas pour le plaisir d’embêter les voyageurs et voyageuses, mais parce que la réorganisation décidée par des bureaucrates de la direction de la SNCF qui ne connaissent pas grand-chose au terrain va détériorer fortement la qualité de service pour les usagers et usagères de cette ligne. Les roulements des conducteurs, le centre unique censé gérer les perturbations : tous ces points ont été bâclés et vont augmenter les incidents. En tant que voyageurs et voyageuses de la ligne B impactés par ces dégradation, nous sommes solidaires des grévistes.

Gros menteurs !

- Eric Raoult, député-maire du Raincy qui a l’habitude de doubler le F-haine sur sa droite, veut interdire au prix Goncourt Marie Ndiaye de dire ce qu’elle pense de Sarkozy. Maintenant, on connaît le modèle de Raoult en matière de liberté d’expression : l’URSS stalinienne ! - Sarkozy et Besson prétendent que l’obsession des Français en ce moment, c’est l’identité nationale ? Pendant que ces pitres occupent les médias avec leur chauvinisme, on ne parle pas du chômage, des licenciements, des salaires en berne, de la casse des services publics...
- Besson veut faire chanter la Marseillaise au moins une fois par an aux écoliers. Sait-il au moins qu’il s’agit d’un chant raciste écrit par un alcoolique patenté (Rouget de Lisle) un soir de beuverie ? Besson fait l’apologie de l’éthylisme dans les écoles, bravo !

 
☰ Accès rapide
Retour en haut