Lille : Les fachos renvoyés dans les cordes

Version imprimable de cet article Version imprimable


Pour contrer un défilé regroupant toute la fine fleur de l’extrême droite radicale, une manifestation antifasciste a été organisée par les forces progressistes, à Lille. Malgré les provocations policières, les Lillois et Lilloises ont répondu présent et ont su faire de cette mobilisation un vrai succès.

Rendez-vous était pris en ce samedi pour un départ fixé à 15 heures sur la place du marché de Wazemmes, afin de protester contre le défilé nationaliste prévu ce 8 octobre à Lille. De nombreuses associations, syndicats et organisations politiques ont répondu à l’appel, et ce sont plus de 2 500 personnes qui ont pris part à cette manifestation. La réussite de cet évènement est d’autant plus grande qu’elle a regroupé des populations venant d’horizons divers : les jeunes, venus en nombre, ont dynamisé les cortèges, de même que le Collectif de sans-papiers 59 qui ouvrait la marche. Côté syndicats, on peut noter la présence en nombres des militants et militantes de la CNT, ainsi que de Solidaires et de la CGT dans une moindre mesure. Aux côtés d’AL défilaient entre autres les membres de la FA, de Ras L’Front, ou encore du Scalp. À l’instar des récentes manifestations antifascistes lyonnaises, les cortèges étaient très colorés, avec de nombreux drapeaux et banderoles.

On peut regretter néanmoins que les différentes organisations libertaires se soient éparpillées dans la manifestation et n’aient pas vraiment constitué de cortège libertaire dynamique : ce manque de cohésion s’est notamment ressenti au niveau des slogans, trop rares pour l’occasion.

[*Dangereux agitateurs cagoulés*]

Un important dispositif policier avait été mis en place, les manifestants et manifestantes ayant eu le bonheur d’être étroitement surveillés entre autre par un hélicoptère. Malgré les nombreuses provocations de la tristement célèbre Brigade anti criminalité lilloise, intégralement cagoulée pour l’occasion, la manifestation s’est dispersée dans le calme, place de la République. Vrai succès pour les antifascistes donc, d’autant plus que de l’autre côté de la ville, le défilé folklorique de l’extrême droite radicale n’a pas rassemblé plus de 500 participants, chiffre inférieur aux 800 personnes espérées de leur côté. Il convient cependant d’être vigilant : renforcées par la crise, les initiatives des nervis d’extrême droite se multiplient, et cela partout en France et en Europe. A chacune de leurs apparitions, il est de notre rôle de nous opposer à eux, et de proposer une autre alternative à la crise : une alternative anticapitaliste, antifasciste et antisexiste, qui est la base même de notre projet de société communiste libertaire. À Lille comme ailleurs, nous serons toujours là pour barrer la route aux fascistes.

Steve (AL Paris Sud)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut