Lire : Étienne Penissat, « Réprimer et domestiquer : stratégies patronales »

Version imprimable de cet article Version imprimable


On peut dire que ce dernier numéro de la revue Agone est d’une lecture quasi indispensable pour les syndicalistes révolutionnaires et/ou de lutte de classe. En effet, comme l’écrit fort justement Étienne Pénissat qui a coordonné le numéro : "les conditions de possibilité de l’action syndicale et des conflits du travail ne peuvent être comprises qu’en tant qu’elles sont le résultat d’une construction conjointe par les syndicalistes et par les acteurs patronaux et étatiques". C’est ici le cœur du dossier : Agone a choisi de mettre en avant des travaux de politistes et de sociologues concernant les stratégies patronales actuelles vis-à-vis des syndicats et des syndicalistes [1] .

Ce « Réprimer et domestiquer » est une charge contre le discours politique et médiatique majoritaire qui présente le « dialogue social » comme le nec plus ultra des rapports sociaux (comme le prouve actuellement le discours du PS concernant le dernier Accord national interprofessionnel).

Or le dialogue social est évidemment un leurre : interclassiste, il vise à contenir les mobilisations sociales et à favoriser le syndicalisme d’acceptation, de compromis et d’accompagnement. C’est ce que montrent les différents articles en révélant la façon dont se mettent en place dans le patronat des stratégies antisyndicales qui ont de multiples impacts : capacité patronale de manipuler/désarmer l’action collective et syndicale, peur croissante d’une partie importante du salariat de se syndiquer, en particulier à cause des conséquences de l’engagement syndical sur les carrières et les salaires, principalement pour les membres de syndicats combatifs...

C’est l’intérêt et l’utilité de cette lecture. Pour lutter efficacement, il faut connaître son adversaire le mieux possible [2] : ses objectifs, ses réflexes, sa façon d’agir. En prenant des points d’entrée divers (et ouvrant sur les États-Unis), ce numéro facilite une perception plus globale de la stratégie patronale envers le fait syndical. À nous d’en profiter.

Simon Laviec (AL Saint-Denis)

  • Étienne Penissat (dir.), « Réprimer et domestiquer : stratégies patronales », Agone, 2013, n°50, 256 p., 20 euros.

[1Ce numéro s’inscrit dans le cadre du lancement de l’observatoire de la répression et de la discrimination syndicale initié fin 2012 par la CFTC, la CGT, FO, la FSU et Solidaires.

[2Comme par exemple il y a 10 ans le livre Medef, un projet de société, de Thierry Renard et Voltairine de Cleyre, préface d’Alain Bihr, Syllepses, 2002.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut