culture

Lire : « Lutter au Sahara : du colonialisme vers l’indépendance »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Il y a plus de quarante ans, la monarchie marocaine lançait la Marche verte pour annexer le Sahara Occidental, malgré la résistance des indépendantistes sahraouis. Quinze auteurs se sont associés pour faire connaître au monde la lutte du dernier pays colonisé en Afrique.

Lutter au Sahara. Du colonialisme vers l’indépendance au Sahara Occidental est un livre qui dérange. Quinze auteurs portent un regard sur un territoire colonisé par le Maroc avec l’assentiment de l’État français.

« Il est grand temps pour la communauté internationale d’agir pour mettre un terme à l’occupation marocaine criminelle du Sahara Occidental, écrit Noam Chomsky dans la préface, afin que les Sahraouis puissent jouir des droits à l’autodétermination et à la liberté pour lesquels ils ont courageusement lutté durant de nombreuses années, au sein de terribles conflits. »

Le Sahara occidental : un simple bout de désert ?

On le sait peu, mais le Sahara Occidental a été, en novembre 2010, un des points de départ du Printemps arabe, avec le gigantesque rassemblement d’El Aiun, violemment réprimé par l’armée marocaine.

Cette terre oubliée du nord-ouest de l’Afrique a subi une centaine d’années de colonisation espagnole avant l’actuelle occupation par le Maroc.

Comme en Palestine, la monarchie a édifié un « mur de la honte » de 2.720 kilomètres de long, gardé par des dizaines de milliers de soldats pour étouffer la contestation et empêcher les attaques de la guérilla du front Polisario.

  • Comment le droit international se positionne-t-il, et comment est-il respecté ?
  • Comment une occupation se prolonge-t-elle depuis 40 ans dans le silence ?
  • Pourquoi l’exploitation des ressources naturelles se trouve-t-elle à la source du statu quo ?
  • Que sont devenus les droits de l’Homme et comment se transforme la culture traditionnellement nomade du peuple sahraoui ?
  • Pourquoi la fausse neutralité de l’État français ?

Quinze spécialistes, témoins et acteurs directs répondent à ces questions.

Sous la direction de Denis Véricel et le l’association des Amis du peuple du Sahara Occidental (Apso) : Eduardo Galeano, Francesco Bastagli, Anna Theofilopoulou, Oliver Quarante, Bill Fletcher Jr, Jacob Mundy, Vincent Chapaux, Ayad Ahram, Juan Soroeta, Jeffrey Smith, Erik Hagen, Alice Wilson, Tara Deubel, Sebastien Boulay, Mohamed Mouloud Mohamed Fadel.



 
☰ Accès rapide
Retour en haut