Antifascisme

Lyon : La Plume noire vandalisée par des cathos-fachos

Version imprimable de cet article Version imprimable


Des bris de verre, mais pas de blessé.es… La librairie anarchiste lyonnaise La Plume noire a subi les dommages collatéraux d’un rassemblement catholique intégriste. On ne laissera pas faire.

Samedi 19 novembre, la librairie anarchiste La Plume noire – par ailleurs local de la Coordination des groupes anarchistes de Lyon – a été attaquée par une vingtaine de fascistes en marge d’un rassemblement de catholiques intégristes. Ce rassemblement entendait s’opposer à la reconversion de l’église Saint-Bernard en centre d’affaires.

Évidemment, il ne s’agissait pas, de leur part, de s’opposer à un projet urbain inutile, mais d’obtenir que la gestion de cette église soit confiée à la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, c’est-à-dire à la faction intégriste catholique fondée en 1988 par un illuminé, Marcel Lefebvre.

Ce rassemblement, interdit par la préfecture, a attiré une soixantaine de participants, dont divers groupuscules fascistoïdes – GUD, Parti nationaliste français et Identitaires, pour certains casqués et armés.

Depuis 2011, la Plume noire est installée au 8, rue Diderot, à Lyon.

Au terme de cette triste performance, une partie des manifestants se sont dirigés vers la librairie La Plume noire avec la volonté manifeste d’en découdre. Les libertaires présent.es ont eu le temps de se barricader à l’intérieur, mais le lieu a tout de même subi des dommages importants, ses vitrines ayant été intégralement brisées. Fort heureusement, aucun.e blessé.e n’est à déplorer.

Cette violente agression est révélatrice du sentiment d’impunité de l’extrême droite. Notons en effet que ce rassemblement s’est tenu sous les yeux complaisants de la police, bizarrement absente au moment de l’attaque de La Plume noire, et qui n’est réapparue qu’après les faits, suggérant une fois encore de quel côté elle se positionne.

Pour que la Croix-Rousse reste un quartier populaire avec de nombreux lieux progressiste, ne restons pas isolé.es ; organisons la riposte. Alternative libertaire participera aux mobilisations de soutien qui se tiendront dans les jours à venir.

À Lyon, comme ailleurs, face à la gangrène fasciste, autodéfense de classe !

Alternative libertaire, le 21 novembre 2016


Communiqué de la Campagne libertaire antifasciste (CLAF)

AVEC LA CLAF :
SOLIDARITÉ CONTRE
LES VIOLENCES FASCISTES !

L’attaque de la librairie La Plume noire de la CGA lyonnaise le samedi 19 novembre 2016 s’ajoute aux déjà trop nombreuses agressions fascistes dirigées contre des locaux anarchistes, libertaires et anarchosyndicalistes.

Rappelons-nous l’agression dont fut l’objet le local de la CNT de Metz de la part du GUD, au mois de mars 2015, puis celle de la librairie l’Autodidacte, librairie de la Fédération Anarchiste à Besançon, qui subit l’assaut de nervis fascistes, dans la nuit du 17 au 18 octobre de la même année.

Nous avions, à cette époque, communiqué à ce sujet, en indiquant que « les lieux de culture populaire alternative, combative et libertaire, sont des cibles toutes désignées pour les groupuscules fascistes qui n’ont de cesse que de s’en prendre à la culture et aux espaces de liberté. »

Encore récemment, le 12 novembre dernier, à Lille, des syndicalistes étudiant-e-s et lycéen-ne-s (UNEF et UNL) ainsi que des militant-e-s de la jeunesse communiste (MJCF et UEC) ont été agressé-e-s par des militants d’extrême droite alors qu’ils/elles fêtaient l’anniversaire de l’un des leurs dans un bar du centre-ville.

La CLAF - Campagne Libertaire Anti Fasciste - qui regroupe en son sein les militant-e-s de la Confédération Nationale du Travail, d’Alternative Libertaire, de la Fédération Anarchiste, de la Coordination des Groupes Anarchistes et d’Organisation Anarchiste relaie l’appel à la solidarité des camarades lyonnai-se-s qui viennent de subir cette lâche agression afin de leur permettre de retaper leur local et de poursuivre leurs activités militantes.

Pour les soutenir, cette adresse a été créée : soutienplumenoire@riseup.net Au-delà de la solidarité militante évidente, pour barrer la route au fascisme, la CLAF appelle à intensifier le combat pour créer aujourd’hui les conditions d’une riposte d’ampleur à caractère social et de classe, une riposte permettant de désigner les véritables responsables de la situation de crise actuelle : le système capitaliste et l’État.

Le 26 novembre 2016, Campagne Libertaire AntiFasciste : Alternative Libertaire, Coordination des Groupes Anarchistes, Confédération Nationale du Travail, Fédération Anarchiste, Organisation Anarchiste

 
☰ Accès rapide
Retour en haut