Marseille : la police à la rescousse des fascistes

Version imprimable de cet article Version imprimable


Des militants et militantes antifascistes de Marseille qui manifestaient contre un rassemblement du Front national ce mercredi 14 août ont été violemment réprimé-e-s par la police à coup de gaz lacrymogène. Trois d’entre eux ont été interpellés et placés en garde à vue, avec risque d’inculpations lourdes. Contre le fascisme et la répression déployée par l’Etat pour l’aider, rassemblement à 15h30 jeudi 15 devant le commissariat de Noailles à Marseille.

Alternative libertaire, le 14 août 2013

 
☰ Accès rapide
Retour en haut