Tract Alternative Libertaire Alsace

Palestine, Géorgie, Irak, Afghanistan... L’empire contre attaque

Version imprimable de cet article Version imprimable


De la Géorgie cet été à Gaza cet hiver, sans oublier l’Afghanistan où nos soldats « restaurent la liberté » depuis 2001, les guerres s’enchaînent avec toujours les mêmes arguments : il faut défendre la liberté, la démocratie, notre sécurité… Toujours contre le mal absolu, contre le terrorisme, les méchants dictateurs et leurs armes de destructions massives ! Comme par hasard, c’est toujours là où il y a du pétrole ou du gaz, là où il faut faire passer des oléoducs et gazoducs, là où il y a des ressources à accaparer…

C’est pourtant en notre nom, pour notre sécurité que nos gouvernements envoient des troupes dans ces pays. Contrairement à la domination barbare et brutale du colonialisme des siècles derniers, il s’agirait maintenant de défendre ces peuples et ces valeurs qui nous sont chères…

La réalité est toute autre : les bavures militaires des armées de l’OTAN se multiplient en Afghanistan comme en Irak, les populations sont dressées les unes contre les autres sous prétexte de leurs différences nationales ou religieuses, les régimes nouveaux mis en places ne garantissent aucun doit pour les femmes afghanes, aucun droit pour les travailleurs et les travailleuses d’Irak...

Les peuples de ces pays sont les premières victimes de nos interventions militaires. Est-ce étonnant ? Non, car l’objectif réel n’a jamais été de les protéger !

Dans un capitalisme qui cumule les crises (crise asiatique de 1997, crise de la nouvelle économie de 2002, crise générale de 2008…), l’accès aux ressources et aux énergies devient de plus en plus crucial. Les grands pays (USA, Russie, Chine… France) entendent conserver leurs accès privilégiés à ces ressources, y compris s’il faut en passer par des guerres, par la mise sous contrôle de certains pays, la constitution de véritables empires !

Le bilan réel de la présence de l’OTAN en Afghanistan démontre la nocivité de nos armées pour ces peuples (voir encadré au verso). Venez en discuter le 5 février avec Zoya, de l’association RAWA, qui milite depuis 1977 pour les droits humains et la justice sociale.

Conférence débat

Entre l’oppression des Talibans et l’occupation militaire de l’OTAN, Quels changements pour le peuple Afghan ?

Rencontre et discussion Avec Zoya, militante de l’association révolutionnaire des femmes d’Afghanistan (RAWA)

Jeudi 5 février 2009, 20h00 Maison des syndicats (1 rue Sédillot) à Strasbourg. (Entrée libre et gratuite)

Palestine, Géorgie, Irak, Afghanistan… L’empire contre attaque
Tract AL Alsace Janvier 2009
 
☰ Accès rapide
Retour en haut