Recueil surréaliste : « L’An 2016 »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Depuis la publication d’Insoumission poétique (Paris, Le Temps des Cerises, 2012), un recueil des tracts et déclarations collectives de 1970 à 2010, les surréalistes parisiens n’avaient pas donné beaucoup de signes de vie.

Depuis quelque temps toutefois, on assiste à un regain d’activité notable. Signalons, ces derniers mois, deux volumes de poèmes en escalier – un jeu d’écriture poétique collective laissant la part belle au hasard objectif. Et puis, en ce début de 2016, sort Paris Thèbes, des images de Pierre-André Sauvageot illustrées par des textes de Claude-Lucien Cauët (ou vice-versa) et une brochure, L’An 2016, recueil de prophéties joyeuses, avec la participation de treize personnes, d’Elise Aru à Michel Zimbacca.

Les surréalistes ont toujours cru à la valeur prophétique de la poésie. Robert Desnos n’avait-il pas prévu, en juillet 1925, que Nagasaki serait « visitée par le feu et le fer en fusion » ? Dans leur jeu collectif sur 2016, les surréalistes ont privilégié les prophéties à contenu utopique. Il s’agissait, comme l’explique Guy Girard dans sa présentation de la brochure, de s’opposer à « une actualité s’obstinant à être de jour en jour plus monstrueuse, plus assujettie aux ordres et aux aboiements de Thanatos et de ses meutes que le capitalisme, dans et malgré sa domination universelle, ne contrôle plus guère ». Face aux exécrables fétiches « cotés en bourse et en état d’urgence », il était temps de se livrer au jeu fébrile des prophéties, un jeu « ouvert à tout esprit de révolte et de désir d’émancipation révolutionnaire ».

Voici, par exemple, quelques unes de ces prévisions ­oraculaires :

  • Février : « Sérieuse épidémie sociale d’anarcho-syndicalisme : personne ne veut être candidat aux élections présidentielles. L’intérêt de la population se tourne uniquement vers les érections législascives. »
  • Mars : « Des nombreuses émeutes éclatent en Chine, en particulier dans le Sichuan, qui, sous l’impulsion d’un mystérieux “mouvement des casquettes jaunes”, se déclare autonome et évolue rapidement vers le communisme libertaire. »
  • Juin : « Les premiers anti-lions prévus par Charles Fourier apparaîtront au Mexique, en même temps que les premiers anti-requins en mer de Chine. »
  • Juillet : « Le 14 Juillet, tous les militaires restent couchés, seuls les animaux de la ferme sont autorisés à défiler » ;
  • Septembre : « Grâce à une solide alliance des sans-culottes avec les sans-chemises et les sans-soutiens-gorges (Delacroix, La Liberté guidant le peuple) les insurgés n’ont pas tardé à proclamer la révolution en permanence. »
  • Octobre : « Les nuits d’octobre seront cousues de fil rouge. »
  • Décembre : « Démolition du Sacré-Cœur. »

Les intéressé-e-s pourront se procurer ces publications en écrivant à l’oracle guy.girard10@sfr.fr, et pourront rendre visite à Paris Thèbes en s’adressant au guide du labyrinthe d’Osiris claude.cauet@orange.fr

Michael Löwy

 
☰ Accès rapide
Retour en haut