Références : Anticolonialisme pratique aux éditions Les Petits matins

Version imprimable de cet article Version imprimable


Dieu n’existe pas. C’est sûr. Mais le Père Noël, si. Un père Noël bardé de cartouchières, le cocktail molotov à la main et le couteau entre les dents. On rajoutera qu’il est farouchement anticolonialiste, et bien renseigné. Car, du casier du comié de rédaction, sis au local d’Alternative libertaire, ce sont, non pas un, mais quatre ouvrages des éditions Les petits matins qui dégringolent dans les mains gourdes du secrétaire de rédaction bouleversé.

Cette maison édite la collection « sortir du colonialisme », qui en est, donc, à sa quatrième livraison.

Chaque ouvrage se présente comme un recueil de textes d’époque encadrant le sujet et le rendant à son contexte historique dans toute son épaisseur.

Résister à la guerre d’Algérie, Le 17 octobre 1961, Frantz Fanon… et toujours par les textes de l’époque. Un Guide pratique d’anticolonialisme complète la série actuelle.

L’objectif de cette collection est de relayer le travail de l’association « Sortir du colonialisme », organisatrice depuis 2006 des semaines anticoloniales. Celle-ci s’était créée à l’occasion des dérives patriotico-racistes du précédent gouvernement, culminant dans la loi du 23 février 2005, et son sinistre « rôle positif » de la colonisation.

L’association veut donc contester cette « réhabilitation rampante »,en publiant dans de courts livres, des témoignages, des textes, des articles de propagande, qui rappellent ce que c’était que d’être insoumis au moment de la guerre d’Algérie, d’être noir, ou arabe, en France dans les années soixante… qui rappellent aussi quels furent les luttes de ceux qui dénoncèrent, protégèrent les victimes du colonialisme, s’engagèrent contre un État hyper-violent mais qui commençait à douter.

Le choix des textes est systématiquement original, souvent poignant, mais toujours présenté de manière simple et pratique : on sent en effet que l’éditeur vise à créer un outil pour armer le militant, l’anticolonialiste en le dotant des arguments imparables de l’histoire, des faits, des mots des protagonistes. Cette efficacité on la sent dictée par un sens militant puissant, une colère et une indignation intactes.

Chaque livre est structuré de manière percutante, sous forme parfois d’abécédaire, sans chichis pour intellos, mais présenté par des spécialistes des questions du colonialisme – Gilles Manceron, Achille Mbembe, Tramor Quemeneur. Lecture réellement agréable, rapide, ces ouvrages forment une intelligente introduction aux sujets qu’ils traitent et donnent envie d’en savoir plus, bien sûr, mais surtout de conserver comme essentielle, la vigilance anticolonialiste, antiraciste, au cœur de nos préoccupations militantes.

Cuervo (AL 95-78)

- Guide pratique d’anticolonialisme,
- Le 17 octobre 1961 par les textes de l’époque,
- Frantz Fanon par les textes de l’époque,
- Résister à la guerre d’Algérie par les textes de l’époque, de « Sortir du colonialisme » collectif, éditions Les petits matins, 5 €, et 7€ pour le Guide pratique...

 
☰ Accès rapide
Retour en haut