Reportage Photo : Les anarchistes au secours du Kurdistan syrien

Version imprimable de cet article Version imprimable


Des milliers de jeunes gens, socialistes, syndicalistes, révolutionnaires, féministes, libertaires ont afflué de toute la Turquie vers Kobanê. Ils et elles y vont pour soutenir les réfugié.e.s et défendre la ville.


Des fonds pour la révolution !


Depuis plusieurs jours, à la frontière syro-turque, la ville de Kobanê est assiégée par les forces de l’État islamique (Daech). Kobanê est un verrou stratégique. Si la ville tombe, c’est tout le Kurdistan syrien qui est menacé, et avec lui un modèle politique et social, celui de l’« autonomie démocratique » et du « confédéralisme démocratique » édifiés depuis juillet 2012.

Plus de 100.000 habitantes et habitants se sont réfugié.e.s sur le territoire turc.

A voir : le reportage photo sur Lemonde.fr.

La ville est défendue par les Unités de protection populaire (YPG), milices liées au PKK, et au sein desquelles combattent majoritairement des Kurdes, mais aussi des Arabes, des Turcs, musulmans, yézidis, chrétiens ou athées, uni.e.s contre les fanatiques de Daech.

Kobanê, abcès de fixation

Des milliers de jeunes gens, socialistes, syndicalistes, révolutionnaires, féministes, libertaires ont afflué de toute la Turquie vers Kobanê. Ils et elles y vont pour soutenir les réfugié.e.s et défendre la ville.

L’armée turque tente de les disperser, alors qu’elle est accusée d’être beaucoup plus permissive avec les djihadistes qui tentent, eux aussi, de passer la frontière pour se joindre à Daech.


L’exode tendu des Kurdes vers la Turquie par lemondefr

Malgré les barrages de l’armée turque, des centaines des militantes et de militants ont réussi à passer la frontière. Parmi eux, les camarades du groupe Action anarchiste révolutionnaire, qui ont fait le voyage d’Istanbul pour se joindre à la défense de Kobanê, et ont envoyé ces photos.

Kobanê est devenu un abcès de fixation où s’affrontent deux mondes : les forces progressistes, laïques et révolutionnaires d’un côté, les fanatiques religieux de l’autre.

Samedi 27 septembre, à 15 heures, place de la République à Paris, rassemblement à l’appel de la Fédération des associations kurdes de France (FEYKA) pour soutenir les combattant.e.s de Kobanê. Toute présence solidaire est la bienvenue.


Reportage photo

Le groupe Action anarchiste révolutionnaire, venu renforcer la défense de Kobanê.

JPEG - 99.5 ko
JPEG - 43.3 ko
JPEG - 52.1 ko
JPEG - 87.5 ko
JPEG - 116.7 ko
JPEG - 143.3 ko
JPEG - 56.2 ko
JPEG - 96.7 ko
JPEG - 115.7 ko
JPEG - 99.5 ko
 
☰ Accès rapide
Retour en haut