Sans-papiers : tous et toutes dans la rue le 29 mars !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le collectif Uni-e-s contre l’immigration jetable (UCIJ) appelle à une grande manifestation nationale le samedi 29 mars. Il s’agit de faire converger tous les acteurs de la lutte antiraciste et qui se battent pour les droits des travailleuses et travailleurs migrants.

Contrôles au faciès, rafles, passages à tabac, course aux résultats, discriminations, marquage de sans-papiers au feutre indélébile dans le Nord. Chaque jour la descente dans l’ignominie s’accélère. Cet acharnement répressif blesse et tue des êtres humains qui pour échapper aux expulsions prennent des risques parfois mortels (défenestrations, fuite par les toits…). Le gouvernement s’efforce d’entretenir un climat de suspicion et de peur à l’égard des étranger-e-s et de leurs soutiens (délit de solidarité, services publics et services sociaux utilisés comme auxiliaires de police). Afin d’imposer une politique qui aligne par le bas les droits sociaux, le pouvoir fait le choix de la division : Français contre étrangers, étrangers en situation régulière contre sans-papiers, salarié-e-s du privé contre ceux et celles du public…

Face à toutes ces mesures liberticides, une mobilisation d’ampleur s’impose. Bien sûr les collectifs de sans-papiers se battent au quotidien, les associations font leur maximum avec leurs maigres moyens, les différents réseaux et collectifs, comme RESF, s’activent tous les jours. Mais nous avons besoin d’une prise de conscience générale et d’une mobilisation de masse. C’est pourquoi le collectif Uni-e-s Contre l’Immigration Jetable (UCIJ) travaille à l’organisation d’une grande manifestation nationale le samedi 29 mars. Il s’agit de faire converger tous les acteurs travaillant et se mobilisant sur les questions antiracistes comme les associations de soutien aux travailleurs immigrés, les collectifs de sans papiers, les comités RESF locaux, les syndicats, les travailleurs sociaux, les inspecteurs du travail...

D’ores et déjà, les initiatives sont nombreuses, comme le groupe de travail entre syndicats et collectifs de sans-papiers, qui s’attelle à la défense des sans-papiers en tant que travailleurs. La manifestation locale de l’Est parisien, appelée par la Coordination des Sans-Papiers 75 (CSP75), RESF 75, et Quartiers Solidaires Belleville (QSB) et qui convergera Place Stalingrad samedi 2 février [1], est un autre exemple.

Il s’agit pour nous de relayer fortement cette initiative, d’organiser la mobilisation à partir de nos villes, de nos quartiers, d’organiser des réunions publiques et la venue sur Paris le 29 mars. Un appel, en cours de rédaction, pourra être décliné dans différents secteurs (jeunesse, universitaires, artistes, etc.) afin d’informer au mieux les habitants et les habitantes de la politique d’immigration inique mise en oeuvre par Sarkozy et sa clique.

Lucien Pivert (AL Paris Sud)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut