Sarkozy n’aura pas la paix !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les travailleurs et les travailleuses, avec ou sans-papiers, les habitant-e-s des quartiers populaires seront les premiers et les plus durement frappés par la politique de Nicolas Sarkozy. Les mesures qu’il compte mettre en œuvre sont une déclaration de guerre à l’encontre des classes populaires (généralisation de la précarité, attaques contre le droit de grève, renforcement de la répression). Elles s’inscrivent dans la continuité des politiques libérales et sécuritaires menées ces dernières années et vont consacrer le règne sans partage du Medef.

Les premières manifestations spontanées le soir du second tour et les jours qui ont suivi ont été durement réprimées (arrestations massives, passages à tabac par les forces de police, condamnations à des peines de prison fermes). Ces protestations qui témoignent de la volonté de résister au rouleau compresseur sarkozyste restent pour l’instant trop minoritaires pour instaurer un rapport de force à même de déstabiliser le nouveau pouvoir. Le risque est grand de se laisser enfermer et isoler dans un affrontement déséquilibré face à l’Etat et à sa machine judiciaire et policière.

L’épreuve de force est devant nous et il faut tout faire pour la gagner. C’est par la construction de mobilisations unitaires et de masse enracinées dans les entreprises, les quartiers, et les établissements scolaires que nous pourrons riposter efficacement aux attaques patronales et gouvernementales et défaire dans la rue Sarkozy, ses chiens de garde et ses laquais.

Alternative libertaire, le 11 mai 2007

 
☰ Accès rapide
Retour en haut