Solidarité, liberté et paix au Kurdistan

Version imprimable de cet article Version imprimable


Voila déjà plusieurs mois que la répression contre le peuple kurde s’est accentuée en Turquie comme en Europe. Dans un contexte de lutte politique acharnée entre islamistes conservateurs et ultra-nationalistes, le chiffon rouge du terrorisme kurde est agité pour repousser toujours plus loin la résolution pacifique de ce conflit. C’est encore une fois ce prétexte qui a servi à justifier la dissolution du parti kurde DTP (Parti pour une Société Démocratique) par la cour constitutionnelle suite à sa victoire aux élections municipales de 2009.

Depuis un an, syndicalistes, journalistes, avocats, politiciens, militants associatifs kurdes sont arrêtés en masse. La possibilité pour le gouvernement turc de juger des mineurs comme les majeurs devant des tribunaux spéciaux, en fait un des rares pays où un enfant de huit ans se retrouve condamné à la réclusion à perpétuité.
Le fait que l’Union Européenne sous pression américaine ait placée le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) sur la liste des organisations terroristes, légitime la politique répressive menée par Ankara. Cela permet également de justifier la collaboration policière contre l’immigration kurde en Europe, dans les tractations commerciales entre la Turquie et les membres de l’UE, les immigrés kurdes servent de monnaie d’échange.

Alternative Libertaire réitère son soutien à la population kurde dans sa lutte pour la liberté, l’émancipation culturelle, et son droit à l’autodétermination.
Demande la libération immédiate de toutes les personnes emprisonnées en Turquie pour le seul fait de se battre pour un Kurdistan libre.
Demande l’arrêt de la répression dont est victime la communauté kurde en France et en Europe.
Exige la libération immédiate des deux jeunes marseillais interpellés le 26 février et qui n’ont commis qu’un seul crime, celui d’être Kurdes.

Tous ensemble dans la rue le samedi 10 avril soutenons le peuple Kurde à Marseille, Rennes, Montpellier, Paris.

Alternative Libertaire
Le 6 avril 2010

 
☰ Accès rapide
Retour en haut