Venue de Fillon à Reims : la police se déchaîne contre les lycéen-ne-s.

Version imprimable de cet article Version imprimable


Venue de Fillon à Reims : la police se déchaîne contre les lycéen-ne-s.

Jeudi 19 novembre, François Fillon accompagné d’une équipe ministérielle venait à Reims inaugurer un projet d’aide à la réussite au Lycée Roosevelt.

200 lycéen-e-s s’étaient réuni-e-s devant le lycée afin de protester contre des réformes attaquant le service public (suppressions de postes...) et ses usager-e-s (flicage des lycéen-e-s)

Les CRS et Gendarmes mobiles ont alors chargé le rassemblement sans la moindre sommation, ce qui a entraîné un mouvement de panique chez les manifestant-e-s. C’est alors que des policiers en civils au comportement de « milice » ( des hommes en costumes de ville avec des armes à feu apparentes !!) sont entrés dans la manifestation pour arrêter n’importe quel-le-s manifestant-e-s qui leur passaient sous la main, avec une violence rare (coups de poing, coups de pied sur des personnes à terre et intimidation des personnes tentant d’aider les interpellé-e-s).

Il y a eu 12 arrestations et 4 lycéen-e-s blessé-e-s, dont un est encore à l’hôpital à l’heure où nous écrivons ce communiqué.

Les violences policières ne sont pas une nouveauté. Cependant la venue du premier ministre a été le prétexte à un véritable déchaînement de la part des « forces de l’ordre ». Ceci n’a rien de banal. Si le pouvoir agit ainsi c’est qu’il se croit suffisamment fort pour user de méthodes dignes des dictatures, mais c’est aussi un signe de faiblesse et de peur de débordement en réponse à une politique économique et sociale de plus en plus impitoyable. Nous ne nous laisserons pas intimider par ces méthodes.

Nous nous battons toujours pour le retrait de la réforme des lycées, l’embauche de professeurs et nous exigeons la libération et l’abandon de toutes poursuites judiciaires contre les personnes interpellées. Nous condamnons les violences policières de Reims.

Alternative libertaire Vendredi 20 novembre 2009.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut