Tracts de 2016

Cirque électoral ou guerre sociale ? Ne laissons pas enterrer les batailles de 2016 !

L’année 2016 restera comme une grande année de luttes sociales. Grèves, manifestations, blocages, un noyau déterminé de salarié.es s’est maintenu hautement mobilisé malgré la répression policière, malgré le 49-3, malgré le soutien de la CFDT aux attaques du gouvernement PS. Ne laissons pas enliser nos colères dans les marécages électoraux !

 

Contre les violences patriarcales : dans la rue le 25 novembre !

Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies dans l’intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou des violences. Quand une femme est attaquée, c’est toutes les femmes qui sont visées et c’est toutes ensemble que nous devons nous défendre contre les violences masculines.

 

Contre la loi Travail : le bras de fer continue

Pour le succès de la journée de lutte du 15 septembre, relançons dès maintenant dans l’unité, l’activité des sections syndicales et les réseaux locaux de mobilisation.

 

Sans le capitalisme : Un autre futur

Que démontre ce très chaud printemps ? Que la véritable opposition au gouvernement PS-Medef, ce ne sont ni les requins sarkozystes des Républicains, ni les technocrates relookés du FN, ni les parlementaires ramollos du Front de gauche... La véritable opposition, c’est le mouvement social. Toutes et tous ensemble, nous pouvons bloquer l’économie. Et nous pouvons aussi transformer la société.

 

Contre la loi travail : grève, blocage, sabotage

Le mouvement entamé depuis le 9 mars monte toujours en puissance. Le PS est tout proche du point de rupture. Construisons l’alternative des travailleuses et des travailleurs !

 

« 49-3 » : La goutte d’eau qui doit faire déborder la rue !!

Le gouvernement a décidé de passer en force. Face au risque de blocage de la loi travail à l’assemblée nationale, Manuel Valls a annoncé l’utilisation du 49.3, permettant de faire passer la loi sans débat ni vote parlementaire. Face à cette provocation méprisante, renforçons la mobilisation !

 

BD-tract : Qu’ils nous rendent tout !

L’heure est la mobilisation générale contre la loi « Travail » mais aussi contre les politiques d’austérité, la casse des services publics, les attaques contre l’assurance-chômage, les cadeaux aux classes possédantes... Maintenant que nous sommes debout, qu’ils nous rendent tout !

 

Contre la loi Travail : pour gagner, il faut se bouger !

Un tract grand public, très basique, pour toucher les gens qui n’auraient pas encore entendu parler du projet de loi El Khomri.

 

Contre la loi Travail : s’organiser pour gagner

La loi « travail » est une loi faite pour les patrons et le gouvernement est bien décidé à la faire passer. Pour défendre les droits des salarié-es contre cette loi, il faut se bouger et faire peur au gouvernement. Pour cela il n’y a qu’une solution : la grève et le blocage de l’économie.

 

RTT ? Révolution du Temps de Travail !

Dénoncer la loi « travail » et le gouvernement Valls-Medef ne suffit pas. A leur logique, il faut en opposer une autre, radicalement inverse. Ils ne parlent que de « relancer la croissance » en flexibilisant et en allongeant le temps de travail. Pour réduire le chômage et redistribuer les richesses, c’est exactement le contraire qu’il faut faire. Le capitalisme est à bout de souffle, il est temps d’en finir.

 

Contre le projet de loi Travail : Pourquoi il faut continuer

Sentant monter une vague de colère, Valls a lâché quelques miettes. Mais les deux logiques centrales du projet de loi « travail » n’ont pas varié. La lutte et la mobilisation continuent. Un seul moyen de faire plier le gouvernement : la grève et le blocage de l’économie. #ToutPasseParLaLutte !

 

Contre la loi « travail » : tout passe par la lutte

Valls, Macron et El Khomri se rendent bien compte que le projet de loi attaquant le code du travail passe très mal auprès de la jeunesse et des salarié-es. Mais même si le gouvernement commence à montrer des signes de faiblesse, il va falloir un gros mouvement pour le faire plier et obtenir le retrait de ce projet de loi. Après le temps de la pétition, voici venu le temps de la mobilisation et de la grève.

 

Le 9 mars, la riposte commence !

Code du travail, Unedic, état d’urgence, répression syndicale... Les lois répressives et les lois anti-sociales ont une même logique : augmenter les profits des patrons, aggraver l’austérité et paralyser la résistance sociale. Syndicalistes et écologistes sont assigné-es à résidence, soumis-es au bâton, à la prison. Et, pour diviser la population, la déchéance de nationalité et les perquisitions de nuit viennent frapper directement les immigré-es.

 

Guerre, terrorisme : sortir de l’engrenage

Après les horribles attentats du 13 novembre, Hollande et Valls ont adopté la formule de Bush en 2001 : « guerre au terrorisme » + restriction des libertés. Une réaction plus dangereuse pour la société française que pour Daech. Comment, en fait, désagréger le djihadisme ?

 

Assigné.e.s à résistance !

Le gouvernement Valls sait que sa politique d’austérité, de destruction des solidarités et de suppression d’emplois finira par provoquer des explosions de colère populaire comme en Grèce et en Espagne. Du coup, il profite des terribles attentats de novembre pour durcir les lois répressives et renforcer les pouvoirs de la police.

 

Ecologie : Après la COP21, aucun changement à l’horizon

L’accord sur le climat qui est sorti de la COP21 n’est « historique » que pour ceux qui croient encore aux promesses des gouvernements. Car derrière les grandes déclarations symboliques, il n’instaure aucun engagement concret pour la baisse des émissions de gaz à effet de serre, et maintient la porte grande ouverte pour le capitalisme soi-disant « vert » qui continue de ravager la planète.

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut