Communiqué de presse de la Légal Team Strasbourg

Version imprimable de cet article Version imprimable


Cet après midi (31 mars 2009), trois personnes de nationalités allemandes ont été bloquées 5 heures à la frontière franco allemande proche de Lauterbourg (67). Les autorités leur ont refusé le passage de la frontière. Ces personnes transportaient des légumes qui étaient destinés au village alternatif qui va accueillir plusieurs milliers de personnes venant manifester contre le sommet de l’OTAN les 3 et 4 avril prochain à Strasbourg et à Baden Baden.

Le refus d’entrer sur le territoire français a été motivé par le fait que l’un d’entre eux était en possession du « Pense Bête Juridique » que nous avons édité. Le refus d’entrer sur le territoire a été notifié sur papier où il a été inscrit que « le refus d’entrer sur le territoire a été stipulé pour appartenance à un groupe extrémiste allemand (Black Block) et pour avoir en leur possession des documents à distribuer en manifestation contenant des modalité d’actions » (Le Pense Bête Juridique).

Un référé liberté sera déposé dès demain (1 avril) au Tribunal Administratif de Strasbourg par les avocats de la Légal Team.

La Légal Team Strasbourg s’inquiète du fait que de vouloir connaître ses droits soit considéré par les autorités comme un délit. Les démocraties parlementaires nous rabâchent à longueur de temps, quand nous avons affaire à la justice, que « nul n’est censé ignorer la loi ». Être en capacité de se défendre, représente pour les manifestant-e-s la dernière défense face à l’arbitraire de l’Etat. C’est pourquoi considérer que d’avoir des informations juridiques représenteraient une suspicion, voir un délit représente un virage dangereux.

La Légal Team Strasbourg appelle toutes les personnes, organisations et autres à faire tout ce qu’ils/elles leur semblent adapté pour être vigilant lors du contre sommet contre l’OTAN afin que les régimes d’exception ne passent pas.

La légal Team Strasbourg appelle toutes les personnes à lire et à se munir des documents juridiques que nous éditons afin que chacun-e connaisse les cadres juridiques qui entourent les Etats dits de droit.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut