Printemps arabe

Version imprimable de cet article Version imprimable


En mars 2011, une vague de contestation populaire secoue les dictatures du Maghreb et du Moyen-Orient.

Depuis, Alternative libertaire soutient les courants libertaires émergeant au sein du mouvement révolutionnaire, notamment en Tunisie et en Égypte.

Place Tahrir, au Caire, février 2011.

Quelques analyses d’AL à chaud (mars 2011)

- L’auto-organisation via Facebook : est-ce un mythe ?
- Quel rôle des partis d’opposition dans le processus révolutionnaire ?
- Quel est le rôle des mouvements religieux ?
- Quel est le rôle des travailleurs et des syndicats dans le mouvement ?
- Quels sont les intérêts en jeu pour les puissances occidentales ?


Tract d’AL distribué en février 2011

- Après les dictateurs, chasser les profiteurs !


A un an de distance (mars 2012)

Un an plus tard, un dossier spécial dans Alternative libertaire de mars 2012 faisait le point.
- Édito : Décevantes, les révolutions ?
- Syrie : La Palestine libre contre Bachar el Assad
- Tunisie : Pas d’état de grâce pour Ennahdha
- Libye : Pour une voie populaire hors du CNT et des islamistes
- Maroc : « Makhzen dégage ! », où en est-on ?
- Maghreb ouvrier : La percée du syndicalisme autonome
- Égypte : Yasser Abdelkawi (Mouvement socialiste libertaire), « La population est en colère de voir la révolution trahie. »
- Syrie : Un anarchiste syrien témoigne


Contre l’ingérence étrangère

- Syrie : Les enjeux impérialistes des bombardements
- Libye-Hypocrisie !

De nombreux articles sont également disponibles via le moteur de recherche du site.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut