Rencontres internationales anarchistes 2012 : Retour à Saint-Imier

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les rencontres internationales anarchistes de Saint-Imier prévues cet été en Suisse approchent à grands pas. Les préparatifs nécessaires à un tel rassemblement sont à la hauteur de ses ambitions.

Du 8 au 12 août 2012 se tiendront en Suisse et plus spécifiquement à Saint-Imier dans le Jura suisse des rencontres internationales de l’anarchisme, regroupant des anarchistes et libertaires du monde entier. Le lieu et la date sont hautement symboliques, puisque c’est à Saint-Imier que fut organisée la première réunion de l’Internationale anti-autoritaire de 1872 suite au débat houleux qui mena à la scission de la première Internationale ouvrière.

[*Anarchistes du monde entier*]

Mais le but de ces rencontres n’est pas de rouvrir les vieilles rancœurs, plutôt de se rencontrer entre libertaires, anarchistes, anarcho-syndicalistes, et autres personnes proches ou sympathisantes de l’anarchisme. Au moment de la parution de cet article, des camarades d’organisations du monde entier ont fait part de leur venue d’Afrique du Nord et du Sud, du Proche-Orient, d’Amérique du Nord et du Sud, et bien entendu une grande majorité d’organisations d’Europe membre de la Fédération anarchiste internationale (FAI) et d’Anarkismo le réseau communiste libertaire dont est membre Alternative libertaire.

[*En avant contre l’austérité !*]

Ces rencontres internationales d’août 2012 seront l’occasion de faire le bilan de l’histoire du mouvement anarchiste, ses idées, ses réalisations, ses espoirs, ses défaites ; ce qu’il en reste aujourd’hui ; les combats qui sont les siens et ceux qu’il partage avec d’autres : antimilitarisme, antiracisme, antisexisme, autogestion, décroissance, éducation, féminisme, internationalisme, non-violence, etc. Un certain nombre d’ateliers et de manifestations sont d’ores et déjà prévus : conférences historiques et thématiques, théâtre, concerts, expositions, cinéma, salon du livre, radio, camping libertaire, foire à l’autogestion et aux produits bio, ateliers pratiques, restauration, etc.

Mais le principal enjeu, et ce 140 ans après le congrès de St-Imier, est bien sûr d’analyser le capitalisme contemporain et l’exploitation des travailleurs et des travailleuses, qui perdurent plus que jamais, malgré leur crise actuelle. Le mot de Margaret Thatcher, « il n’y a pas d’alternative », est devenu le maître mot de tous les gouvernements élus depuis le début de la crise, et qu’ils soient de « gauche » ou de droite, leur seule réponse se nomme austérité. Face à cette attaque en règle du prolétariat, l’unique réponse efficace sera globale, et les libertaires devront jouer leur rôle. Quoi de mieux que de commencer par débattre de cette perspective avec des camarades du monde entier ?

Cette manifestation internationale sera publique et se veut ouverte à l’ensemble du mouvement anarchiste international mais aussi à l’ensemble de la population, sans discrimination. Les zones gratuites et le prix libre seront favorisés afin de permettre à chacun et chacune de pouvoir y participer.

Bastien (AL Marseille)

Appel à souscription

Les organisateurs des rencontres font appel à la solidarité des militants et militantes pour pouvoir boucler leur budget. Pour que cet événement puisse tenir ses promesses, nous vous invitons donc à participer financièrement à la hauteur de vos moyens. En France, c’est le groupe Proudhon de la Fédération anarchiste de Besançon qui se charge de récolter l’argent afin d’aider à la réussite de cette Rencontre internationale.

Vous pouvez envoyer vos chèques à l’ordre de : CESL, BP 121, 25014 Besançon cedex. (mention au dos : St Imier 2012)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut