Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : la lutte continue !

Version imprimable de cet article Version imprimable


La manifestation du 22 février contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est un succès sans précédent. Avec plus de 50.000 manifestantes et manifestants, contre 10.000 en mars 2012, 65 bus de toute la France, plus de 500 tracteurs, une vraie démonstration de force.

La préfecture de Loire-Atlantique a joué la carte de la provocation en refusant le parcours de la manif et en barricadant le centre-ville, empêchant l’accès aux manifestant-e-s. Les forces de répression ont déployé 4.000 policiers avec des moyens disproportionnés : canons à eau, hélicoptère, grenades assourdissantes..

La coordination des opposant-e-s, notamment l’Acipa, a refusé de condamner les « débordements », ce qui est positif. L’unité du mouvement est maintenue.

La horde des journalistes bien pensants, des politiciens réactionnaires et opposants opportunistes hurle à la mort sur les violences commises par les « radicaux ». Pourtant la liste des blessé-e-s est longue du côté des manifestant-e-s (on compte plus de 50 blessé-e-s dont certain-e-s assez gravement).

La violence de l’Etat protégeant les intérêts de Vinci est bien plus destructrice que quelques biens matériels endommagés qui seront très vite remplacés.

La mobilisation ne faiblit pas. On lâche rien !

Alternative libertaire, le 24 février 2014

 
☰ Accès rapide
Retour en haut