nécrologie

Ciao Renaud, nous ne t’oublierons pas

Version imprimable de cet article Version imprimable


Renaud Giraudet de Boudemange est parti ce 1er mai 2015. Tout un symbole pour ce militant infatigable. Insoumis, acteur des luttes des sans-logis, il fut un compagnon d’Alternative libertaire depuis ses débuts.

C’est par le combat antimilitariste et plus spécialement celui des insoumis et des déserteurs, auquel il a participé activement, qu’il a connu puis rejoint le mouvement libertaire dans les années 1970 en s’affiliant à la Coordination anarchiste.

Renaud était la discrétion même. Pourtant il a marqué les premiers pas d’Alternative libertaire notamment à travers le soutien aux luttes des mal-logés et sans-logis menées sous l’impulsion de l’association Droit au logement dans lesquelles nous nous sommes fortement engagé-e-s à partir de 1991. Il était là aussi bien pour les actions d’éclat, telles les installations de campements et les réquisitions d’immeubles vides, que dans la lutte au long cours quand il fallait passer des mois à organiser la solidarité autour de ces mêmes lieux de lutte jusqu’à faire céder propriétaires et pouvoirs publics.

Activiste plus que théoricien

Discret, efficace et surtout généreux, ce sont les mots qui nous viennent à l’esprit quand nous pensons à lui. Renaud aimait les gens et c’est ainsi que beaucoup ont bénéficié de son soutien. Il pouvait passer des heures à discuter pour faire retomber la tension parfois très vive entre sans-logis après des mois de lutte incertaine et éprouvante. Ce temps, c’était aussi celui qu’il croyait nécessaire à la maturation des idées d’émancipation, et au développement de l’auto-organisation auxquelles il était très attaché. Pendant des années il a poursuivi cet engagement dans le DAL, puis à Médecins du monde, association avec laquelle il venait en aide à celle et ceux qui vivaient dans la rue lors de maraudes.

De même, avec Alain Crosnier, notre ancien directeur de publication qui nous a quitté-e-s il y a dix ans maintenant, il a accueilli plus d’un camarade ayant besoin de se poser quelques temps, dans leur maison des Lilas. Cela a été aussi le lieu de maintes réunions et discussions. Bidouilleur, passionné par l’informatique et les nouvelles technologies de l’information et de la communication, il avait créé le premier site Web d’Alternative libertaire en 1998. Renaud était un militant, activiste, plus que théoricien, mais qui toutefois accordait beaucoup d’importance aux idées et à cette culture de soi si chère à Fernand Pelloutier.

Et pour celle et ceux qui l’ont connu, il était aussi un passeur d’idées, de lectures qu’il aimait partager avec ses ami-e-s comme avec celles et ceux qui ont pu croiser à un moment donné son chemin.

Ciao Renaud. Merci pour tout ce que tu as donné. Tu étais une belle personne et nous ne t’oublierons pas.

Laurent Esquerre (AL Paris Nord-Est)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut