Angers le 22 mai

Pour en finir avec l’austérité : Révolution ! Autogestion !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le mercredi 22 mai aura lieu une projection-débat autour de l’expérience du village andalou de Marinaleda, sur l’autogestion et la démocratie directe comme alternatives au capitalisme pour transformer la société. Car si des expériences autogestionnaires ont déjà eu lieue dans le passé, il est intéressant de voir comment les nouvelles se sont adaptées à l’évolution de notre société. Après la projection, les participant-es sont invités à participer au débat portant sur les moyens de faire vivre l’autogestion aujourd’hui. Rendez-vous le mercredi 22 mai à 20h30 à l’Etincelle, 26rue Maillé à Angers

À l’heure où la crise économique et sociale fait rage sur une grande partie de la planète, jetant une nouvelle fois les peuples dans une précarité grandissante, l’horizon politique apparaît pour beaucoup, bouché. Le manque d’alternatives politiques, sociales, économiques se fait sentir. Le Parti Socialiste, au pouvoir en France, ne fait qu’appliquer des mesures libérales décidées à l’échelon européen et international. Le cirque électoral continue alors même que ce sont les institutions en elle-même qu’il faut remettre en question.

Pour Alternative Libertaire, organisation révolutionnaire, il n’y a pas de fatalité et nous voulons porter au quotidien, dans les luttes sociales, comme ailleurs, un projet de société alternatif, celui du communisme libertaire. Ce projet, basé sur l’autogestion de la production et la consommation ainsi que sur la démocratie directe, place les travailleurs et les travailleuses au centre du processus de décisions politiques, sociales et économiques. Nous pouvons nous passer des politicien-ne-s professionnel-le-s (qu’ils ou elles soient corrompu-e-s ou non !) des technocrates, des bureaucrates de tous poils. Pour nous, le capitalisme n’est ni « moralisable » ni discutable, il se détruit !

Des exemples de projets de sociétés alternatifs ont existé : en Ukraine en 1921 ou en Espagne entre 1936 et 1939. Ces expériences, bien qu’aujourd’hui un peu éloignées de nos réalités sociales, économiques, technologiques et politiques trouvent leur prolongement dans des expériences actuelles, au Mexique, par exemple, dans la région du Chiapas. Plus près de nous, dans le sud de l’Andalousie, à Marinaleda, les 3000 habitant-e-s, ont décidé de vivre, travailler, consommer différemment. Fonctionnement en démocratie directe, terres collectivisées, logements à bas coûts, etc… : à Marinaleda, l’utopie se vit au quotidien et la possibilité de transformer la société en profondeur sur un plan économique et politique devient réalité.

Le CAL Angers vous invite à une projection-débat le 22 mai. Une projection introduira la soirée, nous pourrons ensuite discuter et débattre autour des possibilités de faire vivre l’autogestion aujourd’hui, les limites qui sont posées par la société capitaliste etc…

Mercredi 22 mai, 20h30 À l’Étincelle, 26 rue Maillé -Angers-

 
☰ Accès rapide
Retour en haut