Russie : Mobilisons-nous pour Alexandr !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le militant anarchiste russe Koltchenko est détenu depuis un an en Russie et attend son procès. La mobilisation doit se poursuivre pour obtenir sa libération et dénoncer le pouvoir tyrannique de Poutine et ses acolytes.

Voici un peu plus d’un an ­qu’Alexandr Koltchenko est détenu par les autorités russes. Arrêté le 16 mai 2014, il est sous le coup d’accusations délirantes (attentats, préparation d’attentats pour le compte de l’organisation ukrainienne d’extrême droite Pravy sektor / Secteur droite).

Militant antifasciste, anarchiste, écologiste et syndicaliste étudiant ukrainien, il paye pour son opposition au talon de fer avec lequel le pouvoir russe entend piétiner toutes celles et ceux qui résistent à son pouvoir dictatorial. Le régime de Poutine veut le faire condamner lourdement pour en faire un exemple et dissuader ainsi toutes celles et ceux qui lui font face.

Cette affaire, ou plutôt cette machination, intervient dans un contexte marqué par la guerre en Ukraine. Cette dernière explique en grande partie le raidissement des autorités russes. La publication du rapport rédigé par Boris Nemtsov, opposant libéral assassiné en février dernier, apporte de nouveaux éléments à charge sur la présence de troupes russes parmi les troupes séparatistes russes dans le Dombass. Ce document qui constitue une des raisons de l’élimination de Nemtsov, témoigne de cette crispation et du refus violent du régime russe de toute contestation susceptible de porter atteinte à son image.

Trois autres personnes sont poursuivies par les autorités russes dans cette affaire. Le cinéaste Oleg Sentsov refuse comme Alexandr de collaborer avec les autorités russes et de reconnaître une culpabilité montée de toute pièce par les autorités russes en recherche de boucs émissaires. Deux autres prévenus, Guennady Afanassiev et Alexei Tchrny, ont fait le choix de collaborer avec les autorités russes, car ils pensaient ainsi obtenir une peine moins sévère que celle qui leur était promise. Les juges du tribunal municipal de Moscou viennent de les condamner à 7 ans de colonie pénitentiaire. Koltchenko et Sentsov risquent quant à eux 15 à 20 ans de camp de travail.

Le procès devrait se tenir dans la deuxième quinzaine de juin et donc la mobilisation doit s’intensifier pour faire éclater la vérité et obtenir leur libération. De nouveaux rassemblements de protestation se sont tenus à Varsovie et à Kiev le 16 mai. Depuis avril dernier les mobilisations ont touché une vingtaine de villes dans le monde [1]. Mentionner Koltchenko au dos des chèques.. Il faut désormais développer cette mobilisation, afin de faire tomber le mur des médias qui ignorent cette affaire et mettre en lumière le côté obscur de la force du régime tyrannique russe.

Laurent Esquerre (AL Paris Nord-Est)

[1Pour développer cette campagne et soutenir les organisations russes et ukrainiennes progressistes qui se battent dans des conditions très difficiles pour obtenir la libération des prévenus dans cette affaire, le soutien financier est nécessaire. Les dons individuels et d’organisations sont à faire parvenir à Solidaires (à l’ordre de Solidaires), 144, bd de la Villette, 75019 Paris

 
☰ Accès rapide
Retour en haut