tract AL

« 49-3 » : La goutte d’eau qui doit faire déborder la rue !!

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le gouvernement a décidé de passer en force. Face au risque de blocage de la loi travail à l’assemblée nationale, Manuel Valls a annoncé l’utilisation du 49.3, permettant de faire passer la loi sans débat ni vote parlementaire. Face à cette provocation méprisante, renforçons la mobilisation !

Depuis l’élection de François Hollande à la présidence de la république, les gouvernements qui se disent « de gauche » ne cessent de faire des cadeaux au patronat (Accord National Interprofessionnel, pacte de responsabilité, etc.).

Avec la loi travail, c’est une marche supplémentaire vers la précarité généralisée que le gouvernement veut franchir.

Un gouvernement autoritaire qui réprime

Cette attaque scandaleuse du droit du travail est inacceptable ! C’est ce que les mobilisations massives (grèves, blocages, manifestations) expriment depuis des semaines. Mais face à la contestation populaire et à l’opposition d’une partie de son propre camp, Manuel Valls a finalement annoncé le recours à l’article 49.3 de la Constitution, alors même que la gauche dénonçait ce passage en force quand c’était la droite qui l’utilisait !

Face à ce mépris de la population, face à cette prétention qu’une poignée de politiciens peut imposer sa volonté de façon autoritaire, face à cette énième attaque de nos droits et de notre dignité, face aux violences policières qui tentent d’affaiblir le mouvement, nous devons renforcer la lutte !


Tract en PDF à télécharger

Le 49.3 n’est pas une fatalité

L’utilisation du 49.3 n’est pas une fatalité. Rappelons-nous qu’en 2006, le gouvernement De Villepin avait fait passer le Contrat Première Embauche (CPE) de la même façon, avant de devoir abroger la loi face aux mobilisations de la jeunesse.

De la même façon, ce n’est qu’en intensifiant la lutte que nous pourrons obtenir le retrait de la loi travail.

Sur nos lieux de travail, dans nos quartiers, autour des Pôle Emploi et des CAF, au bistrot, partout nous devons discuter, convaincre et motiver un maximum de monde pour multiplier les grèves, les actions de blocage, les débats. Et si possible construire une grève générale reconductible !

Unité dans la rue

Aux attaques contre les acquis sociaux s’ajoute en plus la banalisation de la répression policière. L’état d’urgence va être prolongé jusqu’en juillet, et le gouvernement en profite pour interdire les rassemblements, de même qu’il encourage visiblement les violences policières et les arrestations de masse qui se sont multipliées ces dernières semaines.

Dans ce climat de plus en plus irrespirable, prenons un grand bol d’air et de liberté ! Montrons leur qu’ils ne sont pas tout puissant et qu’ils ne peuvent pas continuer à nous écraser impunément ! Tout le monde mobilisé et tout le monde dans la rue jusqu’au retrait de la loi travail !

Alternative libertaire, le 11 mai 2016

Photo : Vincent Nakash/AL Paris-Sud

 
☰ Accès rapide
Retour en haut