antiracisme

Révolutionnaires, en mémoire d’Ilan Halimi

Version imprimable de cet article Version imprimable


[Audio et photos] Une centaine de personnes ont participé, à Paris, au rassemblement antiraciste coorganisé par les Juives et Juifs révolutionnaires (JJR) et par l’Union des juifs pour la résistance et l’entraide (UJRE) en mémoire d’Ilan Halimi, assassiné il y a dix ans. AL y prenait part.

Les dents serrées, les poings au fond des poches sous le crachin, devant la fontaine Saint-Michel : dix ans après l’affaire du « gang des barbares » et le martyre d’Ilan Halimi, une centaine de personnes se sont réunies dans une ambiance de recueillement, mais aussi de détermination. Détermination à lutter contre le racisme. Détermination aussi à ne pas abandonner la dénonciation de l’antisémitisme aux forces conservatrices que sont le Crif et l’État républicain.

Plusieurs organisations avaient apporté leur concours à cette initiative, dont Act up, Alternative libertaire, la FA, la CGA, Solidaires-Étudiants et la Voix des Rroms.

Ulcérés, les nervis sionistes de la Ligue de défense juive avaient copieusement menacé d’attaquer l’événement. Ils sont restés invisibles.

"Nous ne combattons pas le racisme par le racisme. Nous combattons le racisme par la solidarité", comme le rappelle la banderole déployée, reprenant une phrase de Bobby Seale, des Black Panthers.

Une minute de silence a honoré la mémoire de toutes les victimes de crimes racistes depuis 2000, dont la longue liste a été lue en public. Trois prises de parole (JJR, UJRE et AL) ont animé le rassemblement, qui s’est dispersé au bout d’une heure.

Rédaction web

JPEG - 234.2 ko
JPEG - 238.4 ko
JPEG - 274.3 ko
JPEG - 144.3 ko
JPEG - 229.9 ko
JPEG - 337.5 ko
JPEG - 246.8 ko
Photos : Lucie/AL Rennes
 
☰ Accès rapide
Retour en haut