politique

De quoi le citoyennisme est-il le nom ?

Version imprimable de cet article Version imprimable


Frédéric Lordon, François Ruffin, Bernard Friot, Etienne Chouard en sont les figures de proue. Ils ont tous comme point commun de proposer un changement radical de la société basé sur l’appel aux « citoyens ». Mais que défendent ils réellement ?

Si ces propositions peuvent paraître séduisantes au premier abord, elles présentent des solutions souvent dérangeantes : Salaire socialisé hiérarchisé selon le type de diplôme, retour au protectionnisme économique et à l’état fort, liens parfois troubles avec Alain Soral dans le cas d’Etienne Chouard…

Consultez plus spécifiquement nos articles consacrés :

Le 2 juin à Montpellier, le collectif local d’Alternative Libertaire organisait un débat autour des pensées citoyennistes. Ce dernier a fait carton plein avec plus de 70 personnes présentes et de passionnants débats qui, au final, ont duré plus de 3h30.

Son objectif était d’apporter une critique construite de courant de pensée. En effet, au sein du mouvement Nuit debout et plus globalement du mouvement contre la « Loi Travail », nous voyons un fort développement du courant que l’on pourrait appeler citoyenniste.


Vous pouvez ré-écouter ci-dessous le podcast audio d’Alternative Libertaire Montpellier comprenant l’ensemble des débats :

De quoi le citoyennisme est-il le nom ? from Alternative libertaire on Vimeo.


Les interventions ont été découpées en plusieurs parties que vous pouvez télécharger au format PDF :

1. Qu’est-ce que le citoyennisme ?

Une pensée politique qui s’inscrit dans le cadre de la démocratie représentative, mais qui prétend la renouveler ou la régénérer parfois avec des solutions « radicales », mais au final ne qui propose que des réformes illusoires.

Lien pdf partie 1

2. Présentation de la pensée de François Ruffin et de Frédéric Lordon.

S’ils peuvent avoir des des réflexions intéressantes, leur perspective finale s’inscrit dans la République et la Nation, portée par une forme de souverainisme économique keynésien.

Lien pdf Partie 2

3. Présentation de la pensée de Bernard Friot.

Sa proposition de salaire socialisé est assez insolite. Surtout, elle propose une bien étrange société : des directeurs d’usine, des retraités qui ne s’arrêtent pas de travailler, des gradations de salaire par rapport aux diplômes.

Lire ici sa critique par Alain Bihr.


4. Présentation de la pensée d’Etienne Chouard.

Celui-ci adopte un discours citoyenniste. Il prône une refondation de la démocratie par un passage à la démocratie directe athénienne. A la différence des autres, qui sont des personnes avec qui l’on peut lutter malgré nos désaccords, Chouard est infréquentable. Il a un discours confusionniste qui très clairement est le cheval de Troie de l’extrême droite.

Pour mieux comprendre.


5. Quelles perspectives révolutionnaires ?

Pour nous, le citoyennisme n’est pas satisfaisant. C’est par la lutte des classes, dans le mouvement social, dans les luttes que l’émancipation naîtra. Elle viendra de la rue, ne se cantonnera pas à un espace national, et prendra une forme révolutionnaire. Elle s’incarne dans le communisme libertaire !

Alternative libertaire Montpellier

 
☰ Accès rapide
Retour en haut