Société

Lire : Lepoutre, « Cœur de banlieue »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Au début des années 1990, le sociologue David Lepoutre, alors en thèse de doctorat, devient enseignant dans un collège de la Courneuve (93). Installé dans la fameuse cité des Quatre-Mille, il mène une enquête sur les rapports entre collégiens. Inscrit au club de judo et de boxe local, son intégration n’est toutefois pas facile, et il est la cible, les premiers mois, de nombreuses vannes et de mauvaises blagues. Il consigne méticuleusement toutes ses observations – que l’on retrouve sous forme de notes –, et finit par avoir des interlocuteurs privilégiés, notamment parmi les collégiens les plus difficiles.

Une partie importante de l’ouvrage est consacrée aux pratiques langagières, qui valorisent le vocabulaire le plus cru. Les continuelles joutes verbales agrémentent le quotidien des adolescents – même si tout n’est pas permis ! Certaines vannes sont mal vues, notamment si elles visent un handicap physique ou psychologique, c’est à dire une « vérité qui blesse ». La maîtrise, la vivacité d’esprit requise par ce rite oratoire confère un pouvoir au sein du groupe. « Ces actes de langage sont à la base de rapports de forces très virulents et très marqués entre adolescents », note Lepoutre.

Les performances n’ont de sens que si elles sont publiques et jugées par les pairs, et sont donc constamment mises à l’épreuve. La notion d’honneur est un des principes de la cohérence de cet univers. C’est, pour l’auteur, un « capital symbolique, susceptible à tout instant de diminuer ou d’augmenter ». Poussée à l’extrême, cette culture de l’honneur est souvent un facteur d’isolement, même au sein du groupe, car une personne qui « en fait trop », peut voir ses pairs refuser de la suivre.

En un sens, Cœur de banlieue prend le contre-pied des discours habituels sur l’absence de règles et sur le vide social dans les cités. L’étude montre au contraire qu’il s’agit d’une vraie culture, étonnamment autonome pour une classe d’âge aussi jeune.

Jason (Nanterre)

• David Lepoutre, Cœur de banlieue. Codes, rites et langages, Odile Jacob, 2001, 459 p., 9,50 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut