Société des jeux : La main invisible lanc aussi les dés

Version imprimable de cet article Version imprimable


Bien des jeux de plateaux se targuent de parvenir à reproduire des mécanismes économiques au travers de leurs règles et mécanismes. Certains auteurs s’en sont même fait une spécialité. C’est le cas de Martin Wallace dont l’un des axes principaux de travail de création ludique est la mise en place de la société industrielle moderne comme marqueur des changements sociétaux et historiques.

Au-delà de l’amusement qu’ils procurent et de la satisfaction à bâtir une stratégie bien construite, des jeux comme Tinner’s rTail ou Automobile se proposent d’initier les joueurs et joueuses aux mécanismes économiques régissant « le marché ». Les participants et participantes sont amené à découvrir la rudesse d’un monde économique où la spéculation sur les métaux est déjà bien ancrée dans les mentalités (Tinner’s Trail) et où l’on découvre qu’un bon produit mal mis en avant a toutes les chances de vous conduire à la ruine (Automobile). Parfois un peu austères dans la présentation, ces jeux tentent une reproduction simplifiée des forces économiques.

Mais paradoxalement, cette simplification constitue la principale faiblesse de ces jeux. Très individualiste dans l’approche, Wallace accorde une place centrale à la figure du capitaine d’industrie bâtisseur d’empires qui, bien qu’elle soit flatteuse, n’en demeure par moins erronée. Si le rôle inégal des intervenants de la chaîne économique est considéré, la mise en place de mécanismes au final purement déterministes dans la reproduction des échanges reste insatisfaisante. En refusant de prendre en compte les interactions sociales, les concepteurs de jeux participent – à leur échelle – à la propagande libérale qui souhaiterait nous faire croire qu’une formule mathématique peut représenter les échanges entres individus. Très intéressants à jouer malgré un goût d’inachevé, les jeux de plateaux à thématiques économiques mériteraient sans doute une approche moins marchande des relations humaines. Pour l’instant, cette dernière reste à inventer.

Nico (AL Paris Nord-Est)

Tinner’s, Trail, Brass – 3 jeux de Martin Wallace, Treefrog Games

 
☰ Accès rapide
Retour en haut