Communistes libertaires ?

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le texte de Daniel Guérin, « Trois problèmes de la révolution » est parfait pour une « introduction au communisme libertaire ». Lorsqu’il publie Jeunesse du socialisme libertaire en 1959, Daniel Guérin a 55 ans, une vie de révolutionnaire déjà bien remplie. Et pourtant, cet infatigable militant est à un tournant de sa recherche théorique. Il s’efforce de poser les problèmes modernes de la révolution en faisant le bilan des révolutions passées, et en appréciant la justesse de vue des marxistes d’une part, des anarchistes d’autre part. Il s’efforce à l’objectivité, ne cherche à dissimuler ni les aveuglements, ni la lucidité dont ont pu faire preuve les uns et les autres. Il en tire la conclusion de la nécessité de l’anti-étatisme dans la transformation socialiste de la société.

Communistes libertaires ?
À télécharger ici

Certaines appréciations de ce texte, sur les pays de l’Est par exemple, peuvent paraître bien naïves à soixante ans de distance. Mais l’intérêt de cette réflexion est bien de constituer une introduction , en mettant le doigt sur ces fameux « trois problèmes » à résoudre dans la conception de la révolution et dont, pense-t-il, le communisme libertaire doit contenir la solution : 1. Dans la période de lutte révolutionnaire, quelles doivent être les parts respectives de la spontanéité et de la conscience, des masses et de la direction ? 2. Une fois l’ancien régime d’oppression renversé, quelle forme d’organisation politique ou administrative faut-il substituer à celle qui vient d’être vaincue ? 3. Enfin, par qui et comment doit être administrée l’économie après l’abolition de la propriété […] ? » Ce cahier constitue une introduction, il ne se substitue pas, par exemple, au Projet de société communiste libertaire édité par Alternative libertaire, et qui reste le texte de référence en la matière. À la fin de ce cahier, une bibliographie donne quelques indications de textes à lire pour aller plus loin.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut