Edito : Qui est terroriste ?

Version imprimable de cet article Version imprimable


Entre l’antiterrorisme et la chasse aux migrants et migrantes, les occasions ne manquent pas pour les démagogues qui espèrent toujours capitaliser sur la peur de l’étranger. Comme toujours, le brave peuple est invité à serrer les rangs derrières ses chefs protecteurs. C’est aussi la carte que joue Erdogan. Le Président turc n’a pas digéré le fait d’être privé de sa majorité absolue suite à la forte progression de la gauche (HDP). Il a donc décidé de partir en guerre contre les Kurdes et, dans ce contexte guerrier, d’organiser de nouvelles élections le 1er novembre.

Pourtant, les Kurdes, en Syrie, sont les seuls à avoir fait reculer les troupes de Daech. Et nos gouvernements occidentaux ne se sont bien sûr pas opposés à ce coup de poignard dans le dos ! La France et les USA notamment continuent à ranger le PKK dans le même sac « terroriste » que Daech. Il a suffit que la Turquie collabore légèrement à la lutte contre Daech pour qu’Obama laisse Erdogan frapper massivement le PKK et ses alliés.

Lorsque le dernier rempart face à l’horreur dans cette région du monde menace de s’écrouler sous les calculs politiciens et les crapuleries géopolitiques, le manque de solidarité internationale entre les peuples apparaît cruellement. Pour faire le poids, il est urgent de renforcer nos réseaux de solidarité : soutien aux réfugiés, financement de la résistance, dénonciation de la politique criminelle de nos gouvernements...

le travail ne manque pas !

Alternative Libertaire, le 4 septembre 2015

 
☰ Accès rapide
Retour en haut