Lire : Voyage de classes

Version imprimable de cet article Version imprimable


Par Voyage de classes, Nicolas Jounin nous donne à lire le travail sociologique de ses étudiants et étudiantes de Paris 8

L’objectif universitaire est l’étude du groupe social formé par les habitants et les habitantes du VIIIe arrondissement de Paris. Ces enquêtes sont originales. Habituellement, le regard sociologique, même s’il peut être solidaire, est un regard de surplomb.

Or, ici, ce sont des jeunes, issu-e-s pour la plupart de « quartiers populaires », qui ont observé la bourgeoisie parisienne : des rentiers, des PDG, des gros actionnaires...

Vu le compte-rendu des expériences des étudiantes et étudiants, il est certain qu’ils et elles ont subi une guerre sociale qui, contrairement à d’habitude, a révélé les visages des ennemis de classe. Par de grandes ou petites violences symboliques, les habitantes et habitants du VIIIe – qui ont cette capacité si bourgeoise à ne jamais douter de rien, et surtout pas d’eux et elles-mêmes – ont fait preuve de mépris de classe, oscillant entre complaisance et acrimonie.

L’analyse des pratiques et des discours de ce groupe a permis aux étudiantes et étudiants d’entrer dans une sphère qui leur est habituellement fermée et qu’ils n’imaginaient même pas. Les QG que se construisent les riches, où leur confiance en eux s’épanouit et où leurs normes sont protégées, ont pour pendant la ghettoïsation forcée des pauvres dans des univers socialement dégradants. Franchir la frontière permet d’en prendre conscience et d’ôter aux riches les attributs de supériorité dont ils se fardent pour exercer leur domination. L’ouvrage partage cette expérience qui permet à la fois une valorisation de l’identité populaire et l’ouverture de possibilités de lutte contre les injustices sociales.

Si l’ouvrage se présente comme scientifique et non partisan, il n’en est pas moins un outil de transformation de la « classe en soi » en « classe pour soi ». Ce carnet de Voyage de classes est une preuve. Elle atteste à qui en doutait encore que la lutte, c’est classe contre classe.

Lucie (AL Rennes)

Nicolas Jounin, « Voyage de classes » Des étudiants de Seine- Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers, La Découverte, 256 pages, 16 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut