AL de septembre est en kiosque !

Edito : Sermons ou révolution ?




La mine contrite et l’air grave, le monarque se plaint que « les Français détestent les réformes ». Il se fâche et prend l’air d’un parent évoquant ses enfants rebelles pour ajouter qu’« il faut leur expliquer ».

Ainsi parle celui dont l’élection doit tout aux circonstances et qui s’apprête pourtant à détruire ce qui reste des acquis sociaux dont bénéficie le plus grand nombre.

La réalité c’est que cette novlangue ne prêche que pour la petite clique de bandits qui dirigent ce pays et dont l’arrogance finira bien par se payer. Car ces sermons infantilisants ne sont qu’une variante moderne de l’invitation faite, il y a quelques siècles, aux affamé.es sans pain à manger de la brioche. Cette fois-là quelques têtes étaient tombées.

Aujourd’hui nul.le n’a besoin d’explication car tous et toutes savent ce qui se joue et que ce cirque dure depuis bien trop longtemps. Ceux et celles qui travaillent, étudient, galèrent dans ce pays ont pleinement conscience des réalités sociales. C’est de cette conscience que naît le refus. Et il y a longtemps que les sermons, langues étrangères d’un monde de nantis cloîtrés, ne les atteignent plus.

La période qui s’ouvre pourrait confirmer ce fait : si les gens de France ou d’ailleurs détestent effectivement les réformes, c’est qu’au fond de leur conscience ils et elles espèrent une révolution.

Alternative libertaire, le 1er septembre 2017


Ou trouver notre journal en kiosque près de chez vous ?

 
☰ Accès rapide
Retour en haut