Clash de mars

En mars, contre-attaque générale !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Malgré le vote de la loi Orientation et Réussite des Etudiants au parlement, la mobilisation dans les facs et les lycées continue ! Des étudiant.e.s ont empêché les conseils de certaines facs de voter leurs attendus. Sans attendus locaux, pas de critères de sélection à la rentrée prochaine pour certaines facs, c’est déjà une petite victoire !

Contre la sélection et les projets de Macron

Avec la réforme du bac c’est 40% de contrôle continu, c’est 40% de la note qui sera considérée comme moins légitime lors des futures étapes de sélection si on ne vient pas d’un "bon" lycée, c’est-à-dire un lycée de bourgeois. Avec la sélection à l’entrée en licence, les lycéen.ne.s vont perdre le droit de choisir leur filière d’études. La sélection se fera sur la base d’attendus qui risqueront de fermer définitivement la fac aux bacs pro et techno par exemple. Et en licence, les étudiant.e.s devront désormais « signer un contrat de réussite », ça ne s’invente pas, déterminant en combien d’années ils et elles feront leur licence et à quels cours ils et elles auront le droit d’assister. Une licence en 2 ou 3 ans avec accès au parcours d’excellence pour les "bon.ne.s" bachelier.e.s et une licence en 4 ou 5 ans avec des cours tous pourris pour les autres ... ou comment optimiser cours par cours l’inégalité d’accès à l’enseignement. Et ça sera aussi la fin de la compensation entre matières, du coup il faudra avoir la moyenne à chaque matière pour passer, la galère pour celles et ceux qui travaillent à côté ! C’est donc une université de moins en moins ouverte aux classes populaires, et de plus en plus élitiste et asservie aux intérêts des patrons qu’on veut nous imposer.

Le 15 et le 22 mars dans la rue !

Le 15 mars mobilisons-nous contre ces attaques ! Les attaques du gouvernement contre nos conquêtes sociales visent à nous exploiter davantage, elles font système. Et elles ne se limitent pas qu’au seul secteur de l’éducation. Le 22 mars, c’est la fonction publique qui prendra la rue. Le gouvernement souhaite recourir massivement aux contractuel.les, et désire faire mourir à petit feu une fonction publique qui est au service de l’intérêt général. Ce sont aussi les travailleurs.euses du rail qui feront grève et manifesteront contre la libéralisation du secteur et la suppression pure et simple de leur statut. Convergeons avec elles et eux afin d’enclencher un mouvement de grève et de manifestations d’ampleur. Rappelons qu’il y a tout juste 50 ans naissait à la fac de Nanterre le Mouvement du 22 mars, libertaire et anti-autoritaire, qui fut un des événements déclencheurs de Mai 68, événement où les travailleurs et travailleuses ont mené une des plus grandes grèves de l’histoire. Gageons que Mai 2018 sera tout aussi animé.

A Rennes, action des étudiant.e.s pour dénoncer la sélection à l'université : des chaises vides pour les sans-places A Rennes, action des étudiant.e.s pour dénoncer la sélection à l’université : des chaises vides pour les sans-places

Amplifions la mobilisation !

Réunissons nous en Assemblées Générales pour décider de nos stratégies de lutte, coordonnons nous entre AG de différents établissements, informons les lycéen.ne.s et étudiant.e.s qui ne sont pas encore mobilisé.e.s pour que la mobilisation devienne massive, pour avoir les forces de réussir nos manifestations, nos blocages, nos occupations. Profitons en pour mettre des exilé.e.s à l’abri dans nos établissements, soutenons les contre la traque indécente dans laquelle s’est lancé le ministre de l’intérieur Gérard Collomb en autorisant les flics à rentrer dans les centres d’hébergements d’urgence pour demander leur papiers aux sans abris. Organisons-nous ensemble sur nos lieux d’études et de travail, entre lycéen.nes, étudiant.e.s, personnel.les et enseignant.e.s pour décider des actions à mener pour riposter face aux attaques du gouvernement. C’est la mobilisation de toutes et tous qu’il nous faut, pour que les actions que nous allons mener aient le poids suffisant pour faire plier le gouvernement.

tract en pdf

AG du 6 Mars à Toulouse - Mirail

 
☰ Accès rapide
Retour en haut