Clash de 2018

A nous mai 2018 !

Plutôt que d’augmenter le nombre d’enseignant.e.s et de places dans les filières en tension, Macron et son gouvernement font le choix de fermer l’université aux lycéen.ne.s des quartiers populaires et des filières professionnelles en instaurant la sélection à l’entrée en licence, ce qu’aucun gouvernement n’a réussi jusqu’à présent.

 

Pour un mouvement auto-organisé et des luttes qui convergent !

Les étudiant-e-s et les lycéen-nes continuent de se mobiliser contre la loi Vidal qui instaure la sélection à l’entrée de l’université et contre la fin de la compensation entre matières en Licence. Aux attaques policières se sont jointes celles de l’extrême-droite. En réaction, plusieurs facs se sont fortement mobilisé-e-s, tandis que la grève se prépare chez les cheminot-e-s.

 

En mars, contre-attaque générale !

Malgré le vote de la loi Orientation et Réussite des Etudiants au parlement, la mobilisation dans les facs et les lycées continue ! Des étudiant.e.s ont empêché les conseils de certaines facs de voter leurs attendus. Sans attendus locaux, pas de critères de sélection à la rentrée prochaine pour certaines facs, c’est déjà une petite victoire !

 

Contre la sélection, pour le droit à l’éducation

Le point commun entre la réforme du bac, la sélection à la fac, les attaques contre le code du travail en 2016 avec la loi El Khomri et en 2017 avec les Ordonnances Macron ? La fin de nos conquêtes sociales, qui nous garantissent des droits et des protections collectives, pour mieux nous exploiter.

 

Contre la sélection, informons, ripostons !

Avec ParcoursSup et la réforme de la licence, les lycéen-nes découvrent déjà la nouvelle université promise par le gouvernement. Est-ce la fin de l’échec à l’université et des problèmes d’Admission Post-Bac ? Pas du tout !

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut