Soutien aux victimes de la répression au Maroc

Version imprimable de cet article Version imprimable


Paris, le 15 août 2007

Manifs et grèves réprimées, multiplication des procès, des amendes et des peines d’emprisonnement, fermetures de journaux et destructions de leurs locaux...

Face à la montrée de la contestation, des revendications sociales et de l’aspiration à une transformation démocratique de la société marocaine, le pouvoir se raidit de plus en plus et n’offre pour seule réponse que celle de la répression.

Alternative libertaire s’élève contre des méthodes de gouvernement qui font apparaître aux yeux du monde le pouvoir marocain pour un régime despotique de plus en plus sinistre et qui n’a rien a envier à ceux qui sévissent en Tunisie ou en Algérie.

A l’instar de nombreux mouvements au Maroc comme dans le monde, nous exigeons la libération immédiate de Beni Mellal et Aji Abderahmane, militants d’ATTAC Maroc, condamnés le 9 août dernier à des peines d’emprisonnement, de même que nous demandons la libération tout aussi immédiate de tou-te-s les prisonnier-e-s politiques.

N’en déplaise aux autorités marocaines, il existera un mouvement syndical de lutte, des associations de défense des droits humains et des organisations anticapitalistes aussi longtemps que règnera un ordre fondé sur la dictature au service d’une minorité privilégiée et opprimant la majorité de la population.

Alternative libertaire

Secrétariat international

BP 295

75921 PARIS Cedex 19

France

international@alternativelibertaire.org

 
☰ Accès rapide
Retour en haut