Combattant volontaire au Rojava : journal de bord

Journal de bord d’un révolutionnaire francophone au sein des YPG. Un indispensable témoignage humain et politique.

Journal de bord d’un révolutionnaire francophone au sein des YPG. Un indispensable témoignage humain et politique.

Combattant volontaire au Rojava #10 : « J’ai vécu bien des choses depuis des mois »

« Nous avons bien des projets avec le BÖG et surtout avec l’IRPGF, et pour les porter, nous avons besoin de vous, de votre soutien et de votre présence. »

 

Combattant volontaire au Rojava #09 : Sur le front, à 30 km de Raqqa

Rendez-vous pour un Periscope interactif le vendredi 17 mars 2017 à 20h heure française.

 

Combattant volontaire au Rojava #08 : « Le monde des révolutionnaires est décidément petit »

Journal de bord d’un révolutionnaire francophone au sein des YPG. Un indispensable témoignage humain et politique.

 

Combattant volontaire au Rojava #07 : « Une ligne antinationaliste claire »

« Il faut, je l’affirme, critiquer les erreurs et les fautes que nous commettons ici, au Rojava. Chaque révolution a ses tares. Je demande simplement à ce que l’on prenne en compte la réalité du terrain avant tout jugement puriste hâtif. »

 

Combattant volontaire au Rojava #06 : « En ce qui concerne l’aspect mental, la plupart tiennent bien le coup »

« Cela fait maintenant plusieurs fois que nous faisons des marches de nuit, et que l’un de nos instructeurs simule des attaques. Nous ne sommes que deux à avoir eu une formation militaire au préalable, et la mienne, bien qu’assez minime, s’avère très utile. »

 

Combattant volontaire au Rojava #05 : « Ce genre d’endroits ne peut attirer que des profils atypiques »

« On entend parler en anglais, chanter en italien, et râler en français. Il y a au moins une douzaine de nationalités différentes, pour une bonne vingtaine de personnes. »

 

Combattant volontaire au Rojava #04 : « J’ai reçu mon "nom de guerre" kurde »

« La formation se passe bien, j’arrive à manger végé et à ne pas me faire tuer (en vrai par ici c’est plutôt tranquille). Dans un mois je devrais partir au front. »

 

Combattant volontaire au Rojava #03 : « Nous apprenons chaque jour à faire attention à ce que nous disons »

« J’ai dû laisser une partie de mes affaires à un contact, qui me les rendra à mon retour.
Les routes sont devenues trop dangereuses pour les gens comme nous, les forces armées irakiennes ont multiplié les check-points. »

 

Combattant volontaire au Rojava #02 : « Les anciennes planques qu’avaient les YPG dans la ville se sont faites griller »

« Les vendeurs savent pertinemment pourquoi nous sommes là. La police aussi, selon notre contact des YPG. Mais à Souleymanieh elle tolère notre venue. À Erbil, nous aurions sans doute déjà été arrêtés. »

 

Combattant volontaire au Rojava #01 : « Vous allez combattre avec les peshmergas hein ? »

« Depuis plusieurs mois, il est difficile pour les volontaires internationaux de passer tranquillement les contrôles à l’aéroport. Il s’agit d’abord d’avoir le visa : je joue l’étudiant enthousiaste, qui vient pour un séjour de vingt jours tout au plus, et je l’obtiens, suivi d’un "Bienvenue". »

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut