N° 200 (novembre 2010)

Pleins feux : 2010, un rebond pour la lutte des classes ; Unité des syndicalistes de lutte ; Octobre rouge en Anjou ; Du côté des étudiants ; Syndicalisme agricole : Halte à la cogestion du lait ; Assurance chômage : de la solidarité à la servilité ; Spécial AL n°200 : 200 claques au capital ; Psychiatrie : Coupable d’être psychotique ; Les sans-papiers ne lâchent pas Besson.

Edito : Provocateurs

 

Mouvement social : 2010, un rebond pour la lutte des classes

 

Appel de syndicalistes : De l’unité des syndicalistes de classe

 

Maine-et-Loire : Octobre dans l’Anjou rouge

 

Seine-Maritime : Souder par-delà les « étiquettes »

 

Clermont-Ferrand : Du côté des étudiants

 

Monoprix : 22 jours sans livraison

 

Archives nationales : Ici, on dépoussière

 

Syndicalisme paysan : Halte à la cogestion du lait

 

Chroniques du travail aliéné : Sandra, scripte à la télé

 

Assurance chômage : De la solidarité à la servilité

 

Contre l’homophobie : La pointe émergée de l’iceberg

 

Psychiatrie : Coupables d’être psychotiques

 

Occupation de la Cité de l’Immigration : Les sans-papiers ne lâchent pas Besson

 

Anniversaire : « Alternative libertaire », 200 claques au capital

Le mensuel Alternative libertaire fête son 200e numéro, avec une rétrospective sur presque vingt ans de travail. Trois camarades témoignent
de cette aventure éditoriale depuis ses laborieux débuts, et des évolutions successives jusqu’à la formule actuelle.

 

Alain Bertho : « L’émeute de 2005 ne s’est jamais arrêtée »

 

Collectivités territoriales : Une réforme... pour que rien ne change

 

Dico antiraciste : « L’islamophobie »

 

Capitalisme international : La terre n’est pas une marchandise

 

Espagne : Après la grève générale

 

1910 : La CNT, naissance d’une légende

 

Expo photo : « Les femmes et la marge »

 

Cinéma : Otero, « Entre nos mains »

 

Lire : Lordon, « Capitalisme, désir et servitude »

 

Lire : Guillou, « La fabrique de violence »

 

Lire : Belmessous, « Opération banlieues »

 

Lire : « Offensive : La précarité, pourquoi ? »

 

Xe congrès d’AL

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut